Miel et produits de l’érable en 2004

Ottawa (Ontario), 19 novembre 2004 – La situation des producteurs de miel et de sirop d’érable a été moins bonne cette année. Le temps frais et pluvieux a entraîné une réduction de la production de miel au Canada. La production de sirop d’érable a aussi diminué.

Les apiculteurs ont produit 72 millions de livres de miel, en baisse de 5 % comparativement à l’année précédente, tandis que la production des acériculteurs a atteint près de 6 millions de gallons de sirop d’érable, soit une légère baisse de 4 %.

La production de miel a accusé des reculs dans deux des trois provinces des Prairies. Ensemble, ces provinces représentaient 81 % de la production totale au Canada.

En Saskatchewan, la production de miel a régressé de près du quart pour se fixer à 15 millions de livres. La diminution est attribuable au printemps frais, qui a été suivi d’une période de temps sec, puis d’un temps pluvieux qui a limité la collecte de nectar vers la fin de l’été. Au Manitoba, la production de miel a diminué de près de 20 % pour s’établir à environ 12 millions de livres, soit le plus bas niveau en cinq ans. Par ailleurs, la production en Alberta a enregistré un gain de 14 % pour s’élever à plus de 31 millions de livres.

En Ontario, la production a reculé de plus d’un cinquième en raison des pluies excessives.

Les Maritimes ont aussi connu des conditions météorologiques défavorables et la production de miel en Nouvelle-Écosse, à l’Île-du-Prince-Édouard et au Nouveau-Brunswick a reculé de 13 %, de 22 % et de 26 %, respectivement, par rapport à 2003.

Par ailleurs, le temps chaud favorable et la saison de production qui a commencé trois semaines plus tôt en Colombie-Britannique ont donné un rendement supérieur à la moyenne, qui s’est traduit par une hausse de 40 % de la production de miel. En Alberta, le nombre de colonies a augmenté de 6 %, alors que la production s’est accrue de près de 15 % par rapport à 2003 parallèlement aux rendements impressionnants de la Colombie-Britannique par rapport au reste du pays.

Cette année, le nombre d’apiculteurs au Québec a régressé légèrement en raison des difficultés à se remettre des pertes subies à la suite de l’infestation du varroa l’an dernier. Toutefois, les chiffres de production et le nombre de colonies progressent lentement en vue d’atteindre de nouveau les chiffres de 2002.

L’an dernier, le prix moyen du miel au Canada s’établissait juste au-dessus de 2 $ la livre. Cependant, les données provisoires de l’année en cours prévoient une baisse des prix en 2004.

La production de sirop d’érable du Québec, qui représente 93 % de la part du marché au Canada, s’est établie à plus de 5 millions de gallons, en baisse de 4,0 % par rapport à un an plus tôt. En Ontario, la production est demeurée constante, ayant atteint 218 000 gallons de sirop d’érable.

En 2004, la production de sirop d’érable en Nouvelle-Écosse a diminué de 27 % par rapport à l’an dernier, étant passée à 22 000 gallons. Les piètres conditions climatiques ont écourté la saison de production du sirop d’érable et donné de faibles rendements. Par ailleurs, comparativement à l’an dernier, le Nouveau-Brunswick a affiché une hausse de 10 % de la production de sirop et une augmentation de 17 % de la valeur totale du sirop vendu.

Cette année, le prix moyen du sirop d’érable au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et en Ontario a augmenté, passant à 46 $, à 49 $ et à 50 $ le gallon respectivement, tandis que le prix du sirop d’érable au Québec est demeuré à 24 $ le gallon.

On connaît désormais la production et la valeur du miel et des produits de l’érable pour 2003 et une estimation provisoire de la production pour 2004.

Le bulletin annuel Production et valeur du miel et des produits de l’érable, 2004 (23-221-XIB, gratuit) est maintenant accessible en ligne. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires