Nouvelle hausse de la valeur des terres

4 octobre 2010 – Selon le dernier rapport Valeur des terres agricoles de Financement agricole Canada (FAC), la valeur moyenne des terres agricoles du Québec a augmenté de 2,3 % au cours de la première moitié de 2010 et fait suite à des hausses de 1,3 % et de 4,3 % observées au cours des deux périodes précédentes.

La valeur des terres agricoles au Québec est demeurée stable ou augmente depuis 1984 et a augmenté de 0,6 % par mois en moyenne au cours des deux périodes précédentes. En 25 ans, le Québec est la seule province qui n’a connu aucune baisse de la valeur moyenne de ses terres agricoles.

Dans l’ensemble, la valeur moyenne des terres agricoles au Canada a augmenté de 3,0 % au cours des six premiers mois de 2010. La valeur des terres agricoles est demeurée la même ou a augmenté dans chaque province sauf en Colombie-Britannique. L’Ontario a enregistré la plus forte hausse moyenne, soit 4,3 %.

« Dans certaines régions du pays, il y a une concurrence féroce pour les terres agricoles extrêmement productives », a déclaré Jean-Philippe Gervais, principal économiste agricole à FAC. « Nous observons différents types de propriété de la terre, ce qui permet aux agriculteurs de choisir le mode d’exploitation qui leur convient. Certains producteurs décident de ne pas acheter des terres afin de limiter leurs frais d’immobilisation, ou encore, parce qu’ils peuvent louer des terres de meilleure qualité qui sont situées plus près de chez eux. Cette diversité et le fait que la terre agricole demeure un élément d’actif très convoité, témoignent de la force de l’agriculture à long terme, ce qui est bon pour l’industrie. »

Au cours des trois dernières périodes semestrielles, la valeur des terres agricoles au Canada a augmenté en moyenne de 2,9 % à l’automne de 2009, de 3,6 % au printemps de 2010, puis de 3,0 % à l’automne de 2010. Le rapport Valeur des terres agricoles de FAC est publié depuis 1984.

Commentaires