Nouvelle initiative en matière de salubrité des aliments au Manitoba

Winnipeg (Manitoba), 27 avril 2006 – Le Manitoba recevra 2,5 millions de dollars du gouvernement du Canada au cours des deux prochaines années pour consolider la mise en oeuvre de systèmes de contrôle de la salubrité dans le secteur de la transformation alimentaire.

Le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire et ministre de la Commission canadienne du blé, M. Chuck Strahl, et la ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Initiatives rurales du Manitoba, Mme Rosann Wowchuk, ont fait aujourd’hui l’annonce de cette aide financière versée dans le cadre de l’Initiative d’assurance de la salubrité des aliments.

« Le Canada est heureux de participer avec le Manitoba à une initiative qui renforcera le système de contrôle de la salubrité des aliments au pays, qui stimulera le secteur de la transformation alimentaire et qui protégera la santé des Canadiens, a déclaré le ministre Strahl. Actuellement, le secteur manitobain de la transformation alimentaire produit des biens manufacturés d’une valeur de plus de 3 milliards de dollars, ce qui représente environ 25 p. 100 des produits manufacturés de la province. Le financement annoncé aujourd’hui permettra au Manitoba de rester un chef de file mondial dans le domaine de la production d’aliments salubres et de haute qualité. »

Les principales exportations manitobaines de produits agroalimentaires transformés, semi transformés et à valeur ajoutée comprennent le blé, la farine, le porc, le canola, l’orge, la graine de moutarde, les oléagineux, les légumineuses, la viande transformée, les produits congelés faits à partir de pommes de terre, les produits du miel et le bétail.

« Le secteur de la transformation alimentaire est l’un des segments de l’industrie agroalimentaire à valeur ajoutée du Manitoba qui enregistre la plus forte, a expliqué la ministre Wowchuck. Cette aide financière permettra aux transformateurs et aux entrepreneurs d’améliorer les mesures de salubrité des aliments et de profiter de la création de nouvelles entreprises liées aux aliments sur les marchés en pleine expansion d’aujourd’hui. »

L’Initiative, qui fait partie du Programme canadien de salubrité et de qualité des aliments d’AAC, vise à aider l’industrie à maintenir des normes élevées de salubrité et de qualité des aliments et est actuellement centrée sur deux volets : la mise en oeuvre et la sensibilisation.

Dans le cadre du volet Mise en oeuvre, les usines de transformation des aliments qui ne sont pas enregistrées au fédéral peuvent obtenir une aide financière en vue de mettre en place des systèmes de salubrité des aliments comme le HACCP. Le système HACCP (analyse des risques et maîtrise des points critiques) est une approche scientifique reconnue à l’échelle internationale. Il a pour but d’assurer la salubrité des aliments en prévoyant et en prévenant les risques liés à la fabrication des produits alimentaires. Les fonds provenant du gouvernement fédéral pourront aussi aider les transformateurs à instaurer d’autres normes de salubrité des aliments comme les bonnes pratiques de fabrication et la norme ISO 22000. Les transformateurs pourront recevoir des fonds équivalant à 90 p. 100 des coûts admissibles pour l’élaboration et la mise en oeuvre de systèmes fondés sur le HACCP ou l’ISO 22000, jusqu’à concurrence de 20 000 $. Pour la mise en oeuvre des bonnes pratiques de fabrication, l’aide maximale est de 15 000 $.

Le volet Sensibilisation a pour but de sensibiliser davantage l’industrie de la transformation à la question de la salubrité des aliments grâce à diverses activités d’apprentissage et à des projets pilotes.

L’Initiative est financée par le Cadre stratégique pour l’agriculture, une initiative fédérale-provinciale-territoriale qui vise à faire du Canada un chef de file mondial de la salubrité des aliments, de l’innovation et de la production agricole respectueuse de l’environnement.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires