Olymel s.e.c. annonce des investissements et des fermetures d’usines

Saint-Hyacinthe (Québec), 27 janvier 2006 – Olymel s.e.c. a procédé à une série d’annonces visant à rendre ses activités plus compétitives. L’entreprise qui oeuvre principalement dans les secteurs desviandes de porc et de volaille poursuit sa restructuration afin d’assurer sondéveloppement à long terme dans une industrie qui connaît de profondsbouleversements. Les décisions annoncées aujourd’hui touchent, entre autres,le redéploiement d’une partie de la main-d’oeuvre dans les secteurs dudésossage de fesses de porc, du porc frais, du désossage de dindons, du pouletfrais et du bacon. L’ensemble de ces nouvelles mesures entraînera uneexpansion des opérations accompagnée d’investissements de l’ordre de 24 millions de dollars répartis dans plusieurs usines, des relocalisationsd’emplois dans plusieurs établissements et dans certains cas, la suppressiond’emplois.

« Notre entreprise, principale entreprise exportatrice de viande de porcau Canada, doit s’adapter à des conditions de marché particulièrementdifficiles dans le secteur du porc au Québec. L’appréciation du dollarcanadien face aux autres devises, nos coûts d’opération plus élevés notammentau chapitre de la rémunération, l’arrivée de nouveaux compétiteurs tel leBrésil et enfin, une décroissance de la production liée notamment au moratoireadopté en 2002 sont autant d’éléments qui ont affecté nos résultats. Lecontexte créé par la convergence de tous ces facteurs nous amène donc àréévaluer l’ensemble de nos opérations et à prendre les décisions quis’imposent pour retrouver la rentabilité à long terme. Les mesures et lesinvestissements annoncés aujourd’hui s’inscrivent dans cette approche »,d’affirmer monsieur Réjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel s.e.c.

Découpe et désossage de viande de porc – Expansion à Princeville – Des investissements de 5 millions de dollars
Relancée en octobre dernier, l’usine de Princeville verra ses activitésde découpe et de désossage de viande de porc étendues sur un deuxième quart detravail. Olymel s.e.c. injectera 5 millions de dollars dans les travauxnécessaires au démarrage de ce deuxième quart qui générera la création de 250nouveaux emplois et accroîtra considérablement la capacité de production del’établissement. L’usine de Princeville compte déjà plus de 325 employés. Lestravaux nécessaires à cette expansion des activités devraient être terminés le1er septembre 2006.

Porc frais – Expansion à Saint-Esprit – Des investissements de 12 millions de dollars
Au cours des prochains mois, Olymel s.e.c. injectera 12 millions dedollars dans la poursuite de la modernisation de ses installations de Saint-Esprit, situées dans la région de Lanaudière. Une fois complétés, cestravaux entrepris l’an dernier, représenteront un investissement total de prèsde 26 millions de dollars et cette modernisation permettra la création de 150nouveaux emplois. Cet investissement contribuera par ailleurs à augmenter lavaleur ajoutée des divers produits qui y sont fabriqués. L’usine de Saint-Esprit emploie déjà 641 personnes.

Désossage de fesses de porc – Saint-Jacques de Montcalm
L’usine de désossage de fesses de porc de Saint-Jacques de Montcalm,également dans la région de Lanaudière, cessera ses activités après un préavisde 12 semaines entraînant la suppression de 120 emplois. Toutefois, lestravailleurs de cette usine se verront offrir un emploi à l’usine de Saint-Esprit située à peu de distance de celle de Saint-Jacques de Montcalm.Olymel s.e.c. est disposée à reconnaître le service continu de ses employéspour les fins de rémunération.

Désossage de fesses de porc – Saint-Hyacinthe – Des investissements de 1 million de dollars
L’usine de Saint-Hyacinthe augmentera sa capacité de production, ce quientraînera la création d’environ 70 nouveaux emplois. Ces nouveaux emploisseront offerts en priorité aux employés des établissements de Saint-Valérienet de Saint-Simon dont la mise à pied est prévue pour le 10 février 2006.

Par ailleurs, Olymel s.e.c. investira un million de dollars dans lamodernisation de ses opérations de fonte de gras comestible à son usine deSaint-Hyacinthe. L’entreprise consolide ainsi ses activités dans ce secteur enplus d’assurer le maintien de 21 emplois reliés à cette activité.

Abattage de porcs – Saint-Valérien
Des réductions additionnelles d’emplois devront être effectuées à l’usinede Saint-Valérien en raison d’une baisse anticipée plus forte que prévue deslivraisons de porcs. Ces mises à pied temporaires toucheront 10 employés àpartir du 10 février prochain. Elles s’ajoutent aux 134 mises à pied déjàannoncées à l’automne 2005.

Découpe et désossage de viande de porc – Cessation des activités à Saint-Simon
Olymel annonce la cessation définitive de ses activités de découpe et dedésossage de viande de porc de son usine de Saint-Simon et la suppression de520 emplois à compter du 1er septembre 2006. Toutefois, des activitésd’entreposage et de distribution seront maintenues à l’établissement.Rappelons qu’en raison d’une diminution des livraisons, Olymel s.e.c avaitdéjà annoncé à l’automne 2005, la mise à pied de 126 employés effective le 10 février prochain. Plusieurs employés pourraient se voir offrir un emploidans d’autres entités de l’entreprise et cela, dans le respect des conventionscollectives en vigueur.

Désossage de dindons – Iberville et Saint-Jean-Baptiste – Des investissements de 2,5 millions de dollars
Olymel s.e.c. investira 1 million de dollars à son usine d’Iberville pourl’achat d’équipements et le réaménagement de cet établissement dans le but defabriquer et d’emballer des brochettes et des tournedos. Ces nouvellesactivités débuteront dès le 1er mars prochain. Environ 60 employés serontaffectés par ces changements et se verront offrir de nouvelles tâches àl’usine d’Iberville ou pourront solliciter un poste similaire à l’usine deSaint-Jean-Baptiste.

Par ailleurs, l’entreprise déplacera les activités de désossage dedindons effectuées à l’usine d’Iberville vers son usine de Saint-Jean-Baptistedans la région de Saint-Hyacinthe, créant ainsi 70 nouveaux emplois dans cetétablissement. Ces nouvelles opérations devraient débuter dès le 1er marsprochain et amèneront Unidindon, une entreprise en co-participation avecExceldor, à réaliser un investissement de 1.5 million de dollars.

Volaille transformée – Sainte-Rosalie – Des investissements de 0,7 million de dollars
Olymel s.e.c investira par ailleurs 700 000 dollars à son usine de Sainte-Rosalie dans la région de Saint-Hyacinthe. L’entreprise entreprendra eneffet des travaux de réfection et de construction en vue d’aménager unenouvelle aire de travail et d’améliorer la capacité de refroidissement et decongélation de cet établissement.

Poulet frais – Saint-Damase – Des investissements de 1 million de dollars
Olymel s.e.c. annonce également des travaux de modernisation de son usinede Saint-Damase dans la région de Saint-Hyacinthe qui nécessiteront uninvestissement de l’ordre d’un million de dollars. Ce réaménagement consiste àinstaller un nouvel équipement de pointe permettant la découpe du poulet etd’améliorer ainsi la productivité. 324 employés oeuvrent à cette usine.

Poulets frais – Berthierville – Des investissements de 2 millions de dollars
En raison d’une baisse anticipée de ses approvisionnements au cours desprochains mois, Olymel s.e.c. se voit dans l’obligation de réduiretemporairement ses activités d’abattage et de découpe de poulets à son usinede Berthierville. Sur 40 personnes touchées par cette mesure temporaire, unedizaine d’entre elles pourraient toutefois se voir rappelées à brève échéance.L’entreprise complète actuellement les travaux de relocalisation de sonsecteur d’expédition dans cette usine ainsi qu’un réaménagement de sesopérations afin d’y ajouter des activités de classement et d’emballage depattes de poulet qui permettront la création de 6 nouveaux emplois. Cesdernières activités étaient autrefois accomplies à l’usine de Saint-Félix-de-Valois, établissement détruit par un incendie en décembre 2003.Les travaux en cours de réalisation à Berthierville requièrent uninvestissement de plus de 2 millions de dollars. L’usine de Berthiervilleemploie près de 500 personnes.

Fabrication de bacon – Réduction des opérations à Princeville
Par ailleurs, les deux établissements de fabrication de bacon dePrinceville réduiront leurs opérations entraînant la suppression de 54 et 41emplois, respectivement aux divisions Aliments Vermont et Aliments Prince. Cesactivités seront redéployées dans les autres établissements de l’entreprise.Les employés touchés se verront offrir un emploi à l’usine d’abattage et dedécoupe de viande de porc située à proximité de leur établissement actuel etrelancée le 24 octobre dernier qui embauchera 250 employés d’ici le 1er septembre 2006 ou encore à l’usine de Drummondville. Comme dans tous lescas de déplacements d’emplois, Olymel s.e.c. est disposée à reconnaître leservice continu de ses employés pour les fins de rémunération.

« Olymel s.e.c. poursuit sa restructuration basée sur un examen enprofondeur de toutes ses activités. Dans cet exercice nécessaire pours’adapter aux conditions du marché, moderniser son fonctionnement, améliorersa productivité et réduire ses coûts d’opération, l’entreprise préserve ainsiun maximum d’emplois et continue d’offrir les meilleures conditions du marchéà ses travailleurs tout en misant sur les plus hauts standards de qualité pourses produits. Toutes les mesures annoncées aujourd’hui et tous lesinvestissements consentis dans nos divers établissements visent ledéveloppement et le succès à long terme de l’entreprise », de conclure monsieurRéjean Nadeau, président-directeur général d’Olymel s.e.c.

Olymel s.e.c. occupe le premier rang au Canada dans le domaine del’abattage, de la transformation et de la distribution des viandes de porc etde volaille, avec des installations au Québec, en Ontario et en Alberta.L’entreprise emploie au-delà de 11 000 personnes et exporte près de la moitiéde ses ventes principalement aux Etats-Unis, au Japon et en Australie ainsique dans une soixantaine d’autres pays. Son chiffre d’affaires devraitatteindre près de 2,5 milliards de dollars cette année, avec une capacitéd’abattage et de transformation de 160 000 porcs et 1,6 million de volaillespar semaine. L’entreprise commercialise ses produits principalement sous lesmarques Olymel, Lafleur et Flamingo.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Olymel
http://www.flamingo.qc.ca/

Commentaires