OMC : le Japon prêt à lâcher du lest sur l’agriculture si des pays le suivent

Londres (Angleterre), 22 mars 2006 – Le Japon est prêt à lâcher du lest dans le domaine délicat de l’agriculture afin d’aider à la conclusion des négociations sur la baisse des barrières douanières dans le monde si d’autres pays font de même, a déclaré le ministre japonais de l’Agriculture Shoichi Nakagawa dans une interview publiée mardi par le Financial Times.

Le ministre a souligné que Tokyo ne révèlerait pas sa « carte d’atout » avant que d’autres pays parmi les 149 membres de l’Organisation mondiale du commerce, comme le Brésil, fassent un geste.

Le Japon, qui n’exporte pas de produits agricoles, n’a rien à gagner d’une plus grande libéralisation du commerce agricole, une question stratégique dans le cadre des négociations du cycle de Doha de l’OMC.

En temps opportun, « je pourrais montrer mon atout sur l’agriculture », a déclaré M. Nakagawa.

Le Japon, qui est membre du G6 avec l’Australie, le Brésil, les Etats-Unis, l’Inde et l’Union européenne), a été dans le passé fortement critiqué pour avoir fait sauter des barrières douanières afin de libéraliser le commerce en raison des importantes subventions payées par le gouvernement aux agriculteurs.

Cette années cependant, le pays a introduit une nouvelle législation pour réformer cette pratique.

Selon M. Nakagawa, le Brésil, un des membres les plus influents du G20 qui regroupe les pays en développement, a un rôle fondamental pour faire avancer les négociations du cycle de Doha qui doivent se terminer d’ici la fin de l’année.

Le Brésil et d’autres pays doivent faire des concessions sur l’accès au marché non agricole avant que le Japon fasse un geste sur l’agriculture, selon lui.

« Nous devons mettre nos propositions simultanément sur la table », a déclaré le ministre au quotidien londonien en rejetant l’idée que Tokyo devrait faire d’abord des concessions sur des secteurs fortement protégés, tels que le riz.

« Si vous êtes le premier, les autres voudront juste empocher cette proposition et réclameront davantage », a-t-il déclaré dans une interview recueillie à Tokyo.

Source : AFP

Commentaires