Ontario : huit lauréats récompensés pour leurs innovations à Listowel

Ottawa (Ontario), 22 mai 2009 – Les idées innovatrices que mûrissent les agriculteurs ontariens ont été célébrées lors d’une cérémonie qui a eu lieu à Listowel pour rendre hommage aux lauréats des prix régionaux qui soulignent l’excellence en innovation agroalimentaire. Ces idées neuves apportent une contribution aux économies locales, stimulent le secteur agroalimentaire et donnent plus de choix au consommateur.

Les Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire font partie d’un programme d’une durée de cinq ans (c’est sa troisième année), doté d’un budget de 2,5 millions de dollars, dont le but est de récompenser les personnes innovatrices qui contribuent au succès du secteur agroalimentaire de l’Ontario.

Des cérémonies locales ont été organisées à divers endroits de la province pour féliciter les 55 lauréats des prix régionaux, qui recevront chacun une récompense de 5 000 $ pour leurs innovations. Voici les lauréats de la région qui ont reçu leur prix aujourd’hui :

Région de Halton
Enviro Mushroom Inc. (Milton)

Comté de Huron
Jim Shea (Dublin)

Comté de Perth
Bert Fisher Farms Limited (Listowel)
Hilton Soy Foods (Staffa)

Région de Waterloo
Oakridge Acres Country Meat Store (Ayr)

Comté de Wellington
Best Baa Farm(Conn)
Lawrence Brubacher (Harriston)
Ontario Farm Animal Council (Guelph)

Le lauréat du Prix du premier ministre (100 000 $) et le lauréat du Prix ministériel (50 000 $) ont été remis en avril lors du Sommet agroalimentaire du premier ministre.

« Ces innovations aident à renforcer notre secteur agroalimentaire local, qui est tellement important pour l’économie de l’Ontario. Ces prix montrent que notre province célèbre les réalisations de ses innovateurs ruraux. »- John Wilkinson, député de la circonscription provinciale de Perth-Wellington

Au cours de ses trois premières années, le programme des Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire a obtenu plus de 550 demandes reliées à des innovations émanant d’exploitations agricoles.

L’agroalimentaire est l’un des secteurs dominants de la province. Il apporte plus de 33 milliards de dollars à l’économie chaque année.

Innovations dans le domaine agroalimentaire : Les prix régionaux sont décernés à Listowel
Voici les lauréats régionaux des Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire :

Région de Halton
Enviro Mushroom Farm Inc. – Milton
« À toute vapeur », ça veut dire cultiver de meilleurs champignons et réduire les dépenses énergétiques à cette ferme dans la région de Halton. La vapeur émanant de deux chaudières stérilise le substrat sur lequel poussent les champignons. La chaleur non utilisée de la vapeur et de l’eau chaude se trouvant dans un compartiment de l’autoclave est recyclée pour fournir de l’énergie et du chauffage pour la ferme. Pour réduire encore davantage les coûts, on a construit le système à partir de pièces recyclées. Les champignons sont plus moelleux, la facture énergétique mensuelle est réduite de 7 000 $ et les affaires sont en plein essor.

Comté de Huron
Jim Shea – Dublin
Jim Shea peut bien être fier de son invention. Grâce à sa cabine de métal, son vérin hydraulique et son bras de levage extensible, le « Non-Kick Jack Cage » rend plus sécuritaires les tâches de réparation et de construction à la ferme. Cette merveille d’ingénierie réduit le risque que le vérin ait un rebond latéral sous extrême pression. Qu’il s’agisse de soulever le coin de la grange ou un simple wagon, cette invention est certainement à la hauteur de la tâche.

Comté de Perth
Bert Fisher Farms Limited – Listowel
Bert Fisher Farms a répondu à la demande croissante du marché qui veut des poulets sans antibiotique. En 2007, l’exploitation agricole a commencé à livrer 15 000 poulets par semaine à une chaîne nationale d’épiceries. La demande a depuis augmenté pour atteindre 60 000 poulets par semaine – et la ferme y pourvoit. Grâce à son procédé novateur de gestion de l’élevage sans antibiotique, le poids des poulets de sept jours a augmenté en moyenne de 40 à 70 pour 100, certains troupeaux atteignant un gain de plus de cinq fois le poids au placement. L’entreprise a également construit une installation de recherche commerciale et a effectué plus de 50 essais qui ont contribué à renforcer et à parfaire ses réussites.

Hilton Soy Foods – Staffa
Des milliers de personnes au Canada souffrent d’allergies aux noix pouvant être fatales, et de nombreuses écoles interdisent le beurre d’arachide dans les classes. Les consommateurs demandent plus de produits ne contenant pas d’arachide. Hilton Soy Foods répond à l’appel. L’entreprise novatrice a créé un produit à base de soya qui a le goût du beurre d’arachide. Ce « beurre de soya » est sorti victorieux de nombreux tests de dégustation et est utilisé par divers fabricants pour créer de nouveaux produits sans arachide. Les traiteurs servant des écoles et des colonies de vacances réclament également ce produit à leurs fournisseurs. Cette innovation a bénéficié aux producteurs de soya, créé de nouveaux emplois et des débouchés commerciaux dans le secteur de la transformation alimentaire tout en apportant la tranquillité d’esprit aux consommateurs.

Région de Waterloo
Oakridge Acres Country Meat Store – Ayr
Oakridge Acres Country Meat Store n’a rien du petit magasin de village typique. Les propriétaires, Mark et Cindy Gerber, ont d’abord établi un magasin de produits locaux provenant de 40 fermes de la région. En quatre ans, les ventes étaient passées de 26 000 $ à 500 000 $. Aujourd’hui, ils vendent leur boeuf Black Angus dans leur nouveau magasin de 3 000 pieds carrés, ainsi qu’une gamme complète de produits agricoles locaux. Une cuisine sur les lieux fournit des produits à valeur ajoutée qui mettent en vedette des ingrédients venant des fermes des environs. Les clients peuvent aussi faire leurs achats en ligne. Ces innovateurs font un marketing actif en organisant des journées « portes ouvertes » dans les fermes de la région et en établissant des liens à l’occasion d’activités axées sur la santé et le bien-être, ce qui leur a permis de créer un réseau croissant de professionnels de la santé qui font valoir à leurs clients les vertus des produits du magasin.

Comté de Wellington
Best Baa Farm – Conn
Eric Bzikot ne compte pas de moutons la nuit, il compte des idées. Cet innovateur a créé une activité commerciale à valeur ajoutée sur son exploitation agricole qui bénéficie également à d’autres producteurs. Une usine de fabrication et une petite coopérative ont été établies pour la vente de produits faits de lait de brebis. La coopérative produit actuellement 12 types de fromages de brebis de facture artisanale et deux types de yogourt, et envisage des possibilités sur le marché de la crème glacée. Best Baa, qui distribue ses produits à quelque 60 magasins et restaurants, ouvre de nouvelles possibilités de croissance pour le marché des produits de lait de brebis.

Lawrence Brubacher – Harriston
Dans le comté de Wellington, on traite les veaux comme des rois en leur apportant leur lait sur demande. Lawrence Brubacher a consacré des mois à créer un système automatisé comprenant un réservoir extérieur et des tuyaux chauffés. Il était convaincu qu’il devait y avoir un moyen d’économiser le temps qu’il lui fallait pour nourrir tous ses veaux à la main avec de simples seaux. Aujourd’hui, Lawrence est content, les veaux sont contents et en santé, et ce système pourrait bien se retrouver très bientôt dans d’autres fermes de l’Ontario et du Canada.

Ontario Farm Animal Council – Guelph
Vous voulez en savoir plus sur l’agriculture? L’Ontario Farm Animal Council offre la brochure « L’agriculture : de bonnes réponses terre-à-terre », l’une des nombreuses publications créatives que le conseil a élaboré au cours des vingt dernières années pour sensibiliser la population aux réalités de l’agriculture. Le conseil trouve constamment de nouvelles façons de raconter l’histoire des agriculteurs de l’Ontario. Près de 100 000 internautes ont accédé aux « Virtual Farm Tours » en cliquant simplement sur leur souris. Le calendrier « Faces of Farming » est tellement populaire que chaque année il se vend jusqu’au dernier. Cet organisme éducatif à but non lucratif est un chef de file pour ce qui est d’élaborer des ressources et de participer aux activités qui contribuent à informer le public et à mieux lui faire connaître le secteur agroalimentaire de l’Ontario.

Au sujet du programme
Les prix – D’une durée de cinq ans (c’est sa troisième année), le programme des Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire est doté d’un budget de 2,5 millions de dollars. Le Prix du premier ministre peut atteindre 100 000 $. Le Prix ministériel peut atteindre 50 000 $. Il y a jusqu’à 55 prix régionaux de 5 000 $ chacun.

Qui peut présenter sa candidature? – Les candidatures sont acceptées des agriculteurs, des producteurs primaires, des groupes d’agriculteurs, des groupes d’entreprises agroalimentaires et des organismes reliés à l’agroalimentaire. Lorsqu’il s’agit d’un groupe, il faut toutefois qu’un agriculteur fasse partie des candidats. Le programme n’est pas destiné au milieu de la recherche, puisque celui-ci jouit déjà d’autres programmes de récompense du gouvernement provincial. Les candidats ou les personnes dont la candidature est proposée doivent habiter en Ontario et avoir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada. Les employés de la fonction publique de l’Ontario et les membres de leur famille immédiate ne peuvent pas participer au programme.

Sortes d’innovations acceptées – Entre autres exemples des innovations que récompense le programme, citons celles-ci : améliorer des pratiques agricoles; satisfaire à des demandes des consommateurs; protéger et mettre en valeur l’environnement; assurer la santé et la sécurité à la ferme; innover dans le domaine de l’énergie; faire connaître l’agriculture à la société; encourager l’achat de nourriture locale.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires