Ontario : prolongation des dates limites de soumission des demandes pour les exploitants de petits établissements de transformation des viandes autonomes

Toronto (Ontario), 30 janvier 2008 – Le gouvernement McGuinty aide les petits établissements de transformation des viandes autonomes de la province à répondre aux normes provinciales de salubrité des aliments, a annoncé Leona Dombrowsky, ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales. Les exploitants d’établissement de transformation continueront d’avoir accès à des services consultatifs commerciaux et disposent maintenant de plus de temps pour soumettre une demande de financement afin d’améliorer leurs activités.

« Nous versons 800 000 $ à l’organisme Ontario Independent Meat Processors afin qu’il puisse continuer de dispenser des services d’évaluation des établissements de transformation des viandes aux petits établissements autonomes, a déclaré Mme Dombrowsky. Nous prolongeons également les dates limites de soumission des demandes de financement. Il est important que ces établissements disposent du temps et des ressources dont ils ont besoin pour satisfaire les nouvelles exigences en matière de salubrité des aliments. »

« Ce nouveau financement des services d’évaluation des établissements de transformation des viandes représente un réel coup de pouce pour l’industrie, a affirmé Tony Facciolo, président de Ontario Independent Meat Processors. Il permettra à un plus grand nombre d’exploitants de se doter des outils dont ils ont besoin pour prendre de meilleures décisions commerciales. »

PROGRAMME D’AIDE AUX ÉTABLISSEMENTS DE TRANSFORMATION DES VIANDES
Les exploitants d’établissement de transformation des viandes peuvent soumettre une demande au titre du Programme d’aide aux établissements de transformation des viandes afin d’apporter des améliorations à leur établissement pour répondre aux nouvelles normes de salubrité des aliments du règlement sur les viandes qui ont été instaurées en 2005. Les exploitants peuvent obtenir une aide financière de jusqu’à 25 000 $ dans le cadre du programme.

Le Programme d’aide aux établissements de transformation des viandes fait partie d’un programme plus vaste de 25,35 millions de dollars ayant pour but d’aider l’industrie des viandes par l’éducation, la formation et l’amélioration des installations et des méthodes d’exploitation.

Dans le cadre de ses services d’évaluation des établissements de transformation des viandes, l’organisme Ontario Independent Meat Processors analyse les lacunes d’un établissement de transformation des viandes, des activités et offre des programmes référencés concernant les normes du règlement sur les viandes. L’organisme dispense également des conseils commerciaux stratégiques aux petits établissements de transformation des viandes autonomes et détermine les coûts estimatifs des changements requis pour satisfaire les normes. Ces services sont offerts gratuitement aux exploitants d’établissement de transformation des viandes. Il y a 170 abattoirs titulaires d’un permis provincial et plus de 630 établissements de transformation des viandes autonomes en Ontario.

Les établissements de transformation des viandes autonomes comprennent les entreprises qui transforment des produits comme le bacon, la charcuterie et le jambon fumé et des entreprises qui produisent des rôtis, des côtelettes et des biftecks et les vendent à des grossistes, des établissements de restauration et des détaillants.

Les établissements de transformation des viandes autonomes sont définis comme des établissements de catégorie 1 ou de catégorie 2 selon le niveau de risque associé à leurs activités.

Les activités de catégorie 1 sont considérées comme des activités de transformation des viandes à « faible risque » et comprennent : la maturation ou le démantèlement d’une carcasse ou d’une partie de carcasse; la maturation, le désossement, la macération, le tranchage ou l’attendrissage d’un produit de viande; l’emballage des produits de viande pour la vente en gros, d’autres ventes ou la distribution.

Les activités de catégorie 2 sont considérées comme des activités à risque moyen et élevé et comprennent : la mise en conserve, le traitement ou la déshydratation, la fermentation ou la fumaison d’un produit de viande, ou la fabrication d’un produit de viande prêt-à-consommer.

« Les nouvelles dates limites de soumission des demandes au Programme d’aide aux établissements de transformation des viandes sont :

  • La date limite est le 1er octobre 2008 pour les établissements de transformation des viandes autonomes dont les activités sont des activités de catégorie 2 et dont la production annuelle était inférieure à 500 000 kg en 2004 ou qui n’étaient pas en activité en 2004.
  • La date limite est le 1er octobre 2009 pour les établissements de transformation des viandes autonomes dont les activités sont des activités de catégorie 1 seulement et dont la production annuelle était inférieure à 500 000 kg en 2004 ou qui n’étaient pas en activité en 2004.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Ministère de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales de l’Ontario
http://www.omafra.gov.on.ca/french/index.html

Commentaires