Ontario : six lauréats récompensés pour leurs innovations à Brantford

Ottawa (Ontario), 19 mai 2009 – Les idées innovatrices que mûrissent les agriculteurs ontariens ont été célébrées lors d’une cérémonie qui a eu lieu à Brantford pour rendre hommage aux lauréats des prix régionaux qui soulignent l’excellence en innovation agroalimentaire. Ces idées neuves apportent une contribution aux économies locales, stimulent le secteur agroalimentaire et donnent plus de choix au consommateur.

Les Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire font partie d’un programme d’une durée de cinq ans (c’est sa troisième année), doté d’un budget de 2,5 millions de dollars, dont le but est de récompenser les personnes innovatrices qui contribuent au succès du secteur agroalimentaire de l’Ontario.

Des cérémonies locales ont été organisées à divers endroits de la province pour féliciter les 55 lauréats des prix régionaux, qui recevront chacun une récompense de 5 000 $ pour leurs innovations. Voici les lauréats locaux qui ont reçu leur prix :

Comté d’Elgin
VandenBorre Fruit Farms (Aylmer)

Comté de Norfolk

  • Debco Ginseng (Scotland)
  • Diniz Farming Ltd. (Windham Centre)
  • Norfolk County Alternative Land Use Services (ALUS) Pilot (Simcoe)
  • Spring Arbour Farm (Walsingham)
  • Wholesome Pickins (Delhi)

Le lauréat du Prix du premier ministre (100 000 $) et le lauréat du Prix ministériel (50 000 $) ont été présentés en avril, lors du Sommet agroalimentaire du premier ministre.

« Ces innovations aident à renforcer notre secteur agroalimentaire local, qui est tellement important pour l’économie de l’Ontario. Je suis ravi de pouvoir féliciter des innovateurs locaux en leur remettant ces prix. » – Dave Levac, député provincial (Brant).

Au cours de ses trois premières années, le programme des Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire a obtenu plus de 550 demandes reliées à des innovations émanant d’exploitations agricoles.

L’agroalimentaire est l’un des secteurs dominants de la province. Il apporte plus de 33 milliards de dollars à l’économie chaque année.

Innovations dans le domaine agroalimentaire : Les prix régionaux sont décernés à Brantford
Voici les lauréats régionaux des Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire :

Comté d’Elgin
VandenBorre Fruit Farms (Aylmer) – Vous pouvez ranger les échelles dans ce verger. Maurice VandenBorre a conçu un dispositif automoteur pour la récolte des pommes qui peut cueillir des pommes et tailler ou élaguer plusieurs rangées de pommiers, même par mauvais temps. Le dispositif hydraulique a démontré son efficacité pendant 20 ans et a attiré de nombreux visiteurs venus du Canada et de l’étranger. Cette innovation élimine la nécessité pour les cueilleurs de grimper aux échelles et d’en descendre. Moins de mouvement pour les cueilleurs et pour les pommes, c’est aussi moins de pommes meurtries et de coudes blessées. Le dispositif a permis d’accélérer la récolte et il est utilisé sur la ferme sept mois sur douze.

Comté de Norfolk
Debco Ginseng Limited (Scotland) – Douglas Bradley a remporté la palme, sinon la paille, avec une invention qui économise du temps et de l’argent et augmente les profits de ses confrères cultivateurs de ginseng. Recouvrir de paillis les champs de ginseng de l’Ontario était auparavant une tâche extrêmement laborieuse. Elle ne prend qu’une fraction du temps et est bien moins dangereuse pour les travailleurs, grâce à une nouvelle machine lancée par M. Bradley. Plus de 90 pour 100 du ginseng produit en Ontario est aujourd’hui paillé avec cet équipement et le marché s’élargit chez les producteurs de fraise.

Diniz Farming Ltd. (Windham Centre) – Diniz Farm s’est rendue chez l’épicier pour faire ses provisions de nouvelles idées. Cette entreprise novatrice envisageait une transition à de nouvelles cultures et s’est adressée à une chaîne d’épiceries pour s’enquérir des produits que ces commerçants seraient intéressés à acheter. L’épicier estimait que les consommateurs réclamaient des produits locaux et a indiqué les marchandises qu’il se procurait à l’extérieur de la province. Il en est résulté une percée remarquable sur le marché pour les aliments produits localement. La ferme fait aujourd’hui la culture commerciale de la féverole et a également de nouveaux débouchés pour son ail. Ses cueilleurs de ginseng récoltent aujourd’hui les hampes de l’ail, un instrument qui servait à déterrer les oignons a été adapté pour l’ail et une laveuse à ginseng a été modifiée pour laver les féveroles. En plus de cultiver la demande d’aliments produits localement, cet innovateur crée aussi de nouveaux emplois dans la localité et récolte de nouveaux revenus pour son exploitation agricole.

Norfolk County Alternative Land Use Services (ALUS Pilot) (Simcoe) – ALUS écologise l’agriculture dans le comté de Norfolk. ALUS, ou Alternative Land Use Services, indemnise les agriculteurs pour l’adoption de pratiques saines sur le plan environnemental. Ce programme volontaire, qui a été élaboré par des agriculteurs, a obtenu d’impressionnants résultats. Cet organisme a sollicité des fonds auprès de fondations, de groupes de conservation de la nature et d’organismes gouvernementaux afin de lancer officiellement ce projet pilote. Vingt-huit agriculteurs ont des projets en cours qui vont de la plantation d’arbres et de hautes herbes sur des terres agricoles peu productives jusqu’à la préservation des terres humides afin de protéger l’habitat naturel de certains oiseaux. Et la bonne nouvelle se propage. Plus de 700 personnes ont visité des fermes de démonstration. Ce programme propose un modèle qui pourrait être élargi à toute la province.

Spring Arbour Farm (Walsingham) – N’aimeriez-vous pas que l’on vous livre vos provisions, directement de la ferme à votre porte? C’est exactement ce que fait Spring Arbour Farm qui fournit des aliments biologiques frais à plus de 100 familles dans la région du comté de Norfolk. Les familles qui veulent devenir membres de cette coopérative versent une avance qui sert à couvrir les frais de démarrage au printemps. Cette exploitation a pour règle de ne fournir que des produits locaux et achète les récoltes de fermes avoisinantes pour constituer son stock. C’est une bonne façon de débuter à peu de frais et peu de risque une exploitation agricole, laquelle pourrait rapidement prendre de l’ampleur. Des agriculteurs heureux et des consommateurs heureux bénéficient ensemble des avantages de cette formule novatrice de gestion agricole et de marketing de produits locaux.

Wholesome Pickins (Delhi) – L’idée de David et Jennifer VanDeVelde pour convertir leur culture de tabac porte ses fruits et rapporte des profits au-delà de leurs attentes. En plantant des fraisiers et des framboisiers à production continue et en convertissant l’équipement qu’ils possédaient déjà, ces agriculteurs inventifs ont érigé une entreprise qui emploie trois étudiants à temps partiel et compte plusieurs employés à temps plein et à temps partiel. En 2008, ils ont constaté une augmentation de l’achalandage de 45 pour 100 sur douze mois. Ils s’attendent à un essor encore plus grand en 2009, grâce à leur nouveau site Web, des annonces à la radio et dans la presse et davantage de panneaux publicitaires extérieurs.

Au sujet du programme
Les prix – D’une durée de cinq ans (c’est sa troisième année), le programme des Prix du premier ministre pour l’excellence en innovation agroalimentaire est doté d’un budget de 2,5 millions de dollars. Le Prix du premier ministre peut atteindre 100 000 $. Le Prix ministériel peut atteindre 50 000 $. Il y a jusqu’à 55 prix régionaux de 5 000 $ chacun.

Qui peut présenter sa candidature? – Les candidatures sont acceptées des agriculteurs, des producteurs primaires, des groupes d’agriculteurs, des groupes d’entreprises agroalimentaires et des organismes reliés à l’agroalimentaire. Lorsqu’il s’agit d’un groupe, il faut toutefois qu’un agriculteur fasse partie des candidats. Le programme n’est pas destiné au milieu de la recherche, puisque celui-ci jouit déjà d’autres programmes de récompense du gouvernement provincial. Les candidats ou les personnes dont la candidature est proposée doivent habiter en Ontario et avoir la citoyenneté canadienne ou le statut de résident permanent du Canada. Les employés de la fonction publique de l’Ontario et les membres de leur famille immédiate ne peuvent pas participer au programme.

Sortes d’innovations acceptées – Entre autres exemples des innovations que récompense le programme, citons celles-ci : améliorer des pratiques agricoles; satisfaire à des demandes des consommateurs; protéger et mettre en valeur l’environnement; assurer la santé et la sécurité à la ferme; innover dans le domaine de l’énergie; faire connaître l’agriculture à la société; encourager l’achat de nourriture locale.

Commentaires