Plus de 3000$ en prix pour récompenser les actions environnementales en agriculture

Bedford (Québec), 7 décembre 2004 – Le samedi 4 décembre 2004, la remise de prix du concours « Biodiversité à la ferme » s’est déroulée à l’Euro-Spa de Saint-Ignace-de-Stanbridge.Ce concours, organisé par le Dura-Club, un club conseil enagroenvironnement, visait en premier lieu à récompenser les efforts desagriculteurs du Club pour la conservation des ressources. En deuxièmelieu, le concours permettait de soutenir ces actions de même qu’enmotiver d’autres.

Le premier prix a été décerné à monsieur Ghyslain Quintal et madame AnneKoolen, de la ferme Quiko à Saint-Ignace-de-Stanbridge. Ils se sontmérités un chèque de 750$ remis par les Équipements Inotrac,concessionnaire New Holland à Iberville, ainsi qu’une enseigne de boisofferte par La Financière agricole. La conservation milieu humideprésent dans son boisé et la haie brise-vent plantée près d’un coursd’eau démontrent les efforts de la Ferme Quiko pour préserver labiodiversité sur ses terres.

Le deuxième prix a été remporté par la ferme des Belles Prairies qui areçu un chèque de 500$ de Gaz Métro. L’entreprise de monsieur DanielGosselin et de madame Suzanne Dufresne, se distingue en matière deprotection de la biodiversité par les nombreux brise-vent, laconservation de bandes riveraines d’arbres et d’arbustes matures ainsiqu’un système de marais filtrant pour traiter ses eaux de laiterie. Ilssont aussi propriétaires de la Fromagerie Au Gré des champs deIberville.

Le troisième prix, un forfait d’une nuitée avec traitements pour deuxpersonnes au centre santé Euro-Spa a été remis à Maude et Pierre Janecekde la Ferme Sunnyhill à Dunham. Leur candidature s’est distinguée, entreautres, par la présence d’un marais filtrant, d’un boisé et d’une haiebrise-odeur ainsi que des bandes riveraines diversifiées.

De plus, les entreprises gagnantes se distinguaient par la culture deplants non modifiés génétiquement dont la philosophie va à l’encontre dela biodiversité, la rotation de leurs cultures et la réduction despesticides.

Divers points étaient évalués sur les fermes participantes. Entreautres, le jugement portait sur la qualité de la bande riveraine et laprotection de l’eau, les bonnes pratiques culturales, la présence dehaies brise-vent et de boisés sur les fermes ainsi que la présence et laqualité de milieux humides. Tous ces critères permettent de conserverles habitats pour la faune et la flore en milieu agricole.

La compétition était très forte et il a été difficile de départager lesgagnants. Plusieurs autres entreprises agricoles méritaient qu’onsouligne leurs efforts pour la protection des cours d’eau, des boisés etprésentent des habitats diversifiés pour la faune et la flore. Ce quipeut expliquer la beauté de la région de Brome-Missisquoi.

D’autres prix de participation et de présence ont été attribués lors dela soirée. Nous remercions tous les commanditaires sans qui le concoursn’aurait pas eu lieu, particulièrement les commanditaires principaux :les Équipements Inotrac inc., Gaz Metro, Euro-Spa, La Financièreagricole, les députés Jean Rioux et Pierre Paradis. La Fondation de lafaune, les Aliments Carrière, le Zoo de Granby, L’Orpailleur, leVignoble des Côtes d’Ardoise, les Éditions Broquet, les Éditions MichelQuintin, Yves Gagnon, Metro Plouffe, William Houde, Agri-Pro, Centre dupneu FML, CoopExcel, CIAQ, Surge et Canards illimités sont également lescommanditaires de la soirée, ce qui totalise plus de 3000$ en prix.

Nous espérons que ce concours aura un impact positif sur l’ensemble desfermes ayant entrepris un virage vers l’agriculture durable. Souhaitonsaussi que la population saura reconnaître les efforts réalisés par lesagriculteurs et que leurs actions continueront en ce sens.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Clubs-conseils en agroenvironnement
http://www.clubsconseils.org

Commentaires