Plus de maïs et moins de soya au Québec

2015 sera l’année du maïs pour le Québec, mais aussi pour l’Ontario, selon les données de Statistiques Canada concernant les prévisions d’ensemencement au Canda cette année. Après une année record pour les superficies de soya, les producteurs du Québec ont donc jeté leur dévolu sur le maïs-grain. Les champs consacrés à cette culture devraient augmenter de 8,6% pour 952 600 acres. La hausse est encore plus importante dans la province voisine puisque l’augmentation est estimée à 11,5% pour 2,1 millions d’acres de maïs en Ontario.

En contrepartie, les superficies pour le soya dans la belle province reculent nettement avec une baisse de 9,5% à 778 400 acres, tandis qu’en Ontario la baisse est de 6,5% à 2,9 millions d’acres. Pour le Canada, le soya recule de 3,4% à 5,4 millions d’acres. Fait à noter, les producteurs du Manitoba et de la Saskatchewan augmentent leurs champs dédiés au soya de respectivement 2,4% (1,3 million d’acres) et 24,1% (335 000 acres).

Les cultures du blé et de l’avoine font aussi un retour marqué au Québec, à la suite d’un déclin en 2013 et 2014. Les intentions de semis pour l’orge et le canola continuent pour leur part de reculer pour une cinquième année consécutive.

Aperçu canadien

Statistique Canada indique une hausse des intentions pour le blé, l’avoine et l’orge pour l’ensemble du pays, jumelé à un recul pour le soya et le canola. Les conditions sont jugées dans l’ensemble favorables. Certaines régions des Prairies ont profité d’un printemps précoce pour amorcer la saison des semis, ce qui est encore loin d’être le cas pour l’Est.

À l’échelle nationale, les agriculteurs ont déclaré s’attendre à semer 24,8 millions d’acres de blé en 2015, en hausse de 3,9 % par rapport à 2014. Le canola recule de 4,5% à 19,4 millions d’acres. L’orge devrait augmenter de plus de 10% à 6,5 millions d’acres. Le chiffre est encore plus impressionnant pour l’avoine puisque les intentions de semis grimpent de 30,3%, pour atteindre 3,6 millions d’acres en 2015. Au total, ces deux cultures représenteraient une superficie supplémentaire de près de 1,5 million d’acres comparativement à 2014.

Le Canada renforce aussi sa position de principal producteur de lentilles au monde. Les superficies semées devraient s’élever à 3,35 millions d’acres pour une hausse de 7,7% en 2015.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires