Plus d’herbicide résiduel

Selon plusieurs échos de l’industrie, l’utilisation d’herbicides résiduels serait en hausse, au Québec comme dans le reste de l’Amérique du Nord. De moins en moins de producteurs s’en remettent exclusivement au glyphosate pour combattre les mauvaises herbes.

« Les producteurs veulent éviter un deuxième passage, alors ils utilisent un herbicide résiduel. Chez les producteurs laitiers, cette deuxième application d’herbicide aurait lieu en plein pendant une coupe de foin », rapporte Stéphane Payette, expert-conseil à la Coop Profid’Or, dans la région de Joliette.

Les producteurs savent aussi que le glyphosate n’est pas le meilleur herbicide pour combattre certains types de mauvaises herbes, ajoute-t-il.

Selon Stéphane Payette, la prévention de la résistance au glyphosate fait aussi partie des préoccupations qui incitent à l’utilisation d’herbicides résiduels. « Nous n’avons pas encore de mauvaise herbe résistante au glyphosate au Québec, mais les producteurs savent que si ça leur arrivait, ils pourraient perdre jusqu’à 20 % de rendement. »

L’agronome François Labrie, expert en maïs et soya à La Coop fédérée, a aussi l’impression que les herbicides résiduels sont plus utilisés cette année, sans toutefois que des chiffres ne confirment encore la tendance. Il note que plusieurs nouveaux produits qui contiennent une part d’herbicide résiduel sont récemment apparus sur le marché.

« Ce que les producteurs veulent, c’est des résultats, affirme François Labrie. Avec des herbicides résiduels, ils ont la paix d’esprit. Leurs champs sont propres et ils peuvent faire d’autres travaux. »

Ceux qui s’en remettent qu’au glyphosate auront eu à retourner au champ une deuxième fois. Au moment où une troisième application serait nécessaire, le maïs sera trop haut et les mauvaises herbes pourraient affecter le rendement.

« Les producteurs qui utilisent des herbicides résiduels sont gagnants, croit François Labrie. Les cultures poussent très rapidement et ceux qui n’optent pas pour cette stratégie doivent se battre pour désherber. Ils perdent du rendement à tous les jours. »

Commentaires