Pomme de terre : la canicule commence à être alarmante

Montréal (Québec), 9 août 2001 – La canicule des derniers jours donnent des sueurs froides à de nombreux producteurs agricoles québécois. Pour les producteurs de pommes de terre Primeur Plus du Québec, la canicule des dernières semaines commence « à être alarmante, même si la pomme de terre est une légumineuse dont la tolérance aux conditions climatiques difficiles comporte un seuil relativement élevé », rassure Mario Isabelle, producteur et président du Comité de promotion de la pomme de terre Primeur Plus du Québec.

En fait, ce sont des températures idéales qui ont prévalu lors de la période des semences, et au cours des premières semaines de le récolte saisonnière, la Primeur Plus a pu connaître, une croissance de production et d’arrachage assez exceptionnelle. « Le produit est loin d’être victime de la chaleur et il est aussi délicieux qu’en début de récolte. J’avoue tout de même qu’une bonne pluie ne saurait nuire puisque les réserves accumulées au niveau de l’enracinement commencent à s’épuiser de façon inquiétante, en dépit de l’arrosage et de l’irrigation pratiquée par les producteurs », constate-t-il.

« Nous sommes d’ailleurs toujours aussi confiants, de doubler l’objectif prévu au début de la saison, dont l’ampleur est significative au regard des 15 millions de tonnes de pommes de terre produites annuellement », poursuit celui qui invite la population à profiter de la Primeur Plus pour encore quelques jours.

Commentaires