Premier cas ESB confirmé en Autriche, la Suède dernier pays de l’UE épargné

Vienne (Autriche), 12 décembre 2001 – Le ministère de la Santé autrichien a confirmé qu’un premier cas de vache folle avait été constaté en Autriche, la Suède devenant le seul pays de l’Union européenne épargné par l’épidémie.

« Le résultat est positif, il a été établi par quatre tests, deux tests rapides et deux tests de référence », a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère, Gerald Grosz, faisant référence au bovin d’une ferme de Basse-Autriche (est du pays) suspecté depuis vendredi d’avoir contracté l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Le ministère attendait aujourd’hui les résultats de tests supplémentaires effectués en Suisse et en Grande-Bretagne, avant de confirmer le diagnostic d’ESB. Ne les ayant pas encore obtenus, il a tout de même décidé de donner une confirmation officielle sur la base des tests autrichiens, a indiqué le porte-parole.

Cette annonce en Autriche intervient près d’une semaine après que la Finlande eut également confirmé son premier cas de vache folle.

La Commission européenne à Bruxelles a confirmé que la Suède était désormais le seul pays de l’UE encore épargnée par l’épidémie.

« La découverte de cas en Finlande et en Autriche est une déception », a déclaré une source de la Commission, alors que les autorités de l’UE considérait jusqu’ici comme peu probable une contamination dans ces deux pays.

« Nous avions dit qu’une contamination y était peu probable, mais nous n’avons jamais dit qu’elle était impossible », a précisé cette source.

« Nous considérons toujours qu’une contamination en Suède est peu probable, mais nous ne pouvons pas affirmer qu’aucun cas ne sera découvert », a-t-elle ajouté.

Dès lundi, la ferme de Gross Hobaerten en Basse-Autriche, où le cas d’ESB avait été découvert, a été fermée, et le reste du troupeau a été abattu.

Les autorités sanitaires s’efforcent désormais de trouver l’origine de la contamination autrichienne, alors qu’une enquête a montré que l’animal n’avait jamais été nourri avec des farines animales. Ces farines, interdites en Autriche depuis 1990, sont considérées comme la principale voie d’infection.

Source : AFP

Commentaires