Prix aux jeunes entrepreneurs de la BDC

Edmonton (Alberta), 16 octobre 2001 – La Banque de développement du Canada (BDC) souligne la réussite en affaires de treize jeunes entrepreneurs canadiens en dévoilant les noms des lauréats des Prix aux jeunes entrepreneurs.

Ce gala donne le coup d’envoi à la Semaine de la PME, qui se déroulera du 21 au 27 octobre. Le thème, « Le pouvoir de l’innovation au coeur de la croissance des PME », met l’accent sur l’innovation qui, en contribuant à accroître la productivité d’entreprises partout au pays, joue un rôle essentiel dans la croissance et la prospérité du Canada.

« L’économie canadienne est tributaire des petites et moyennes entreprises, a précisé l’honorable Brian Tobin, ministre de l’Industrie. L’esprit d’entreprise des jeunes gens honorés ce soir est un modèle pour tous les Canadiens, un brillant exemple de ce que l’on peut accomplir grâce à l’inspiration, à la détermination et au travail acharné. »

Chaque année, la BDC rend hommage à de jeunes entrepreneurs canadiens exceptionnels âgés de 18 à 30 ans. Un prix est attribué pour chaque province et territoire. Le comité de sélection se base sur des critères tels que la croissance de l’entreprise, la participation à la nouvelle économie, l’innovation, l’engagement social et les activités d’exportation. L’âge de l’entrepreneur au moment de la création de l’entreprise ainsi que tout défi exceptionnel relevé avec succès sont également pris en considération.

« Nous sommes vraiment fiers de ces jeunes hommes et femmes », a affirmé Michel Vennat, président et chef de la direction de la BDC. « Ils incarnent la volonté d’entreprendre et de persévérer qui est nécessaire à la réussite. Ils ont affronté des défis différents, mais tous ont fait preuve de la même détermination dans la poursuite de leurs objectifs. »

Ryan Kalt, fondateur de NuMedia Internet, à Kingston, en Ontario, se verra également décerner le Prix du mérite à l’exportation par la BDC et la Société pour l’expansion des exportations (SEE).

Les Prix aux jeunes entrepreneurs comprennent un programme de mentorat aux termes duquel chaque lauréat est jumelé avec une personnalité du monde des affaires canadien pendant un an. Agissant à titre de guides et de conseillers, ces mentors aident les jeunes entrepreneurs à améliorer leurs compétences en affaires et à élargir leur réseau. « Nous sommes très reconnaissants aux gens d’affaires qui ont si généreusement accepté de parrainer les lauréats », a précisé M. Vennat. « Ces jeunes entrepreneurs, qui sont pour nous une source d’inspiration, pourraient bien constater que le temps que leur consacre leur mentor deviendra l’un de leurs plus précieux actifs. »

Les commanditaires cette année sont la Chambre de Commerce du Canada, BellZinc.ca, la Société pour l’expansion des exportations, la Banque Laurentienne du Canada, Postes Canada, Via Rail, MacLean’s et L’Actualité, et le magazine « Profit ».

Suivent, par province, les lauréats des Prix aux jeunes entrepreneurs de cette année.

Saskatchewan – Ben Voss, 26 ans, Ben-Don Innovations (BDI) et Clear-Green Biotechnologies, Saskatoon. Non content d’avoir mis sur pied une première entreprise à succès, Ben en a lancé une seconde. Il a d’abord créé BDI, une firme d’experts-conseils en génie qui conçoit de la machinerie agricole, alors qu’il était encore étudiant. Puis il a fondé Clear-Green, qui transforme les déchets agricoles en engrais, en méthane servant à produire de l’électricité et du chauffage, et en eau pure.

Colombie-Britannique – Mark Whalen, 28 ans, Urban Organics, Vancouver. Urban Organics livre à domicile ou au bureau des fruits et légumes biologiques frais, le plus souvent produits localement. Mark s’efforce en outre de renseigner les gens sur les bienfaits des aliments biologiques pour leur santé et pour l’environnement. « C’est merveilleux de sentir que l’on apporte quelque chose à la société », de dire Mark.

Alberta – Marcos Lopez, 24 ans, et Douglas B. Robertson, 28 ans, Bitonic Solutions Inc., Calgary. Ces concepteurs d’outils de gestion en ligne estiment avoir survécu au recul des point-coms parce qu’ils s’en sont tenus à leur plan et qu’ils se sont concentrés sur le secteur où ils excellent. « Nous voulons nous assurer de toujours voir venir la balle et prévoir la prochaine tendance », dit Marcos.

Manitoba – Jonathan Strauss, 22 ans, Strauss Communications, Winnipeg. A 16 ans, Jonathan s’est lancé dans la gestion d’événements avec l’ambition de combler les attentes de son unique client. Six ans plus tard, il gère dix événements par année, dont certains attirent jusqu’à 10 000 visiteurs par jour, et supervise jusqu’à 175 travailleurs. Son objectif pour l’an prochain : gérer 20 événements et étoffer sa gamme de services, faisant ainsi de Strauss Communications, comme il dit, « un véritable guichet unique pour nos clients ».

Nouveau-Brunswick – Philip Colton, 27 ans, Canos Consultants, Bathurst. Alliant ses connaissances en matériel informatique et en logiciels à ses connaissances des méthodes commerciales et des pratiques comptables, Philip vise à maximiser l’efficacité des entreprises par le biais de la technologie. A son avis, « la plupart des entreprises ont le matériel nécessaire, mais nombre d’entre elles exploitent à peine un pour cent du potentiel de leur système ».

Terre-Neuve – Rodney England, Guardian Security, St. John’s. Société de sécurité résidentielle que Rodney faisait fonctionner seul en 1998, Guardian compte aujourd’hui 60 employés affectés aux ventes, au service technique et à l’administration, et elle s’étend aux provinces voisines. Rodney, qui caresse des projets d’expansion au Canada, aux Etats-Unis, en Europe et aux Caraibes, a pour but ultime de devenir « le plus important concessionnaire ADT au monde ».

Territoires du Nord-Ouest – Hau Thanh Huynh, 30 ans, Arctic Jewellers, Yellowknife. Les aurores boréales attirent les touristes et Hau les attire à son tour dans sa boutique en faisant de la publicité chez les principaux voyagistes. « Chaque année amène de nouveaux touristes japonais, américains, allemands, etc. », dit Hau. Ils entrent dans sa boutique pour voir ses bijoux uniques, personnalisés, et lui demander parfois de créer à leur intention un bijou serti d’un diamant canadien, reconnaissable à l’ours polaire qui est gravé dessus.

Nouvelle-Écosse – Jeffrey Campbell, 25 ans, Core Networks, Halifax. Le marché des modems câbles à haute vitesse devrait générer des revenus de 20 milliards de dollars d’ici la fin de 2004. Jeffrey a bien l’intention d’occuper une position dominante dans ce marché en fournissant aux câblodistributeurs un logiciel de suivi et de diagnostic pour leurs réseaux de modems câbles. « Nous sommes la première entreprise au monde à avoir développé une solution d’une telle puissance », affirme Jeffrey.

Nunavut – Tracy Wallace, 26 ans, Natsiq Productions, Iqaluit. Tracy filme des activités inuits traditionnelles (chasse, pêche, contes, etc.) ainsi que des entrevues en inuktitut avec des aînés de la collectivité, pour des productions commerciales et documentaires. Elle se consacre à la sauvegarde de la culture inuit pour les générations futures, en se référant au concept de piqusingit ou “mode de vie… façon dont vivent les Inuits pour survivre”.

Ontario – Ryan Kalt, 22 ans, NuMedia Internet, Kingston. Créateur de produits d’information en ligne pour entreprises, NuMedia se classe 16e au palmarès des entreprises canadiennes dont la croissance est la plus rapide, établi par le magazine « Profit », qui signale que Ryan est aussi le plus jeune chef de la direction parmi les 50 entreprises que compte leur liste. « NuMedia, indique Ryan, a été conçue pour contribuer à la prospérité du marché des affaires électroniques. » Ce qu’elle fait, pour son plus grand bénéfice, puisque ses recettes ont augmenté de 1400 % depuis 1998. En outre, plus de 90 % des clients de NuMedia se trouvent à l’étranger, ce qui a incité le comité de sélection à décerner à Ryan le Prix du mérite à l’exportation.

Île-du-Prince-Édouard – David Collins, 30 ans, et Carnah Collins, 29 ans, Atlantis Health Spa, Summerside. Atlantis offre à la même enseigne médecines douces, spa à l’européenne et soins esthétiques. Dans leurs tout nouveaux locaux au bord de l’eau, David et Carnah, qui font le tour du monde à la recherche de nouvelles idées pour leur établissement, s’efforcent d’améliorer la santé et le bien-être de chacun de leurs clients.

Québec – Isabel Rodriguez, 24 ans, et Yves Besner, 26 ans, i4Design, Hull. A la tête d’une entreprise multimédia innovatrice qui conçoit des sites Web, des intranets et des extranets, Isabel et Yves ont attiré des clients comme le Musée des beaux-arts du Canada, l’Université Carleton et la Commission européenne, entre autres. Ils ont aussi mis au point le « Dynamic Content Publishing System », un logiciel convivial pour faciliter la création et la mise à jour de sites Web.

Territoire du Yukon – Melanie Graham, 24 ans, Kutters Hairstyling, Whitehorse. Formation continue et service à la clientèle sont le secret de sa réussite. « J’ai établi un programme de formation qui permet à mes stylistes de se perfectionner, de se tenir à jour et d’exceller en matière de technologie et de tendances. Notre expérience et notre savoir-faire attirent les clients. » De plus, Kutters reste ouvert tard le soir.

La Société pour l’expansion des exportations (SEE) est la seule institution financière canadienne qui a pour mission exclusive de fournir des services de financement du commerce extérieur en appui aux exportateurs et aux investisseurs canadiens sur quelque 200 marchés. Créée en 1944, la SEE est une société d’Etat qui fonctionne comme une institution financière commerciale.

La Banque de développement du Canada est une institution financière qui appartient entièrement au gouvernement du Canada. Elle joue un rôle de chef de file en fournissant des services financiers et des services de consultation aux PME canadiennes, et accorde une attention particulière aux entreprises exportatrices et à celles des secteurs de la technologie.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de développement du Canada (BDC)

http://www.bdc.ca/

Société pour l’expansion des exportations (SEE)

http://www.edc-see.ca

Commentaires