Prix des grains : c’est reparti à la hausse

Les marchés ont clôturé à la hausse vendredi et la tendance haussière se poursuivait encore lundi, jour d’Action de grâce au Canada.

11 octobre 2010 – Suivant la forte fermeture à la hausse de vendredi (« limit-up » pour le maïs, soya et le blé), les prix des grains ont poursuivi leur progression lundi. Ils ont ainsi continué d’absorber l’onde de choc qu’ont provoquée les résultats présentés par le USDA dans son rapport mensuel sur l’état de l’offre et la demande de grains aux États-Unis et dans le monde.

Rappelons que vendredi dernier, dans son rapport mensuel, le USDA a pris de court les anticipations des marchés en révélant qu’il estimait le rendement moyen des producteurs américains de maïs et de soya à des niveaux moindres que ce qui était prévu pour cette année.

Pour le maïs, le USDA estime maintenant le rendement moyen des producteurs américains à 155,8 boisseaux/acre (9,78 TM/ha) alors que la moyenne des anticipations des marchés s’établissait avant le rapport à 160,2 boisseaux/acre (10,05 TM/ha). Du côté du soya, contre toute attente, ce n’est pas une révision à la hausse du rendement moyen des producteurs américains mais plutôt un ajustement à la baisse qu’a réalisé le USDA à 44,4 boisseaux/acre (2,98 TM/ha) alors que les marchés anticipaient un rendement moyen d’en moyenne 45 boisseaux/acre (3,02 TM/ha).

Par conséquent, la production américaine de maïs a été revue à la baisse à 321,7 millions de tonnes, ce qui porte le niveau des inventaires de fin d’année pour 2010-11 à 22,90 millions de tonnes, du jamais vue depuis 1996-97.

Pour le soya, l’ajustement du USDA n’aura pas enlevé à la récolte américaine le fait qu’elle demeure un nouveau record historique à 92,8 millions de tonnes. Par contre, celui-ci fait en sorte que le niveau des inventaires américains de fin d’année de soya sera moins confortable que prévu à 7,21 millions de tonnes.

C’est donc principalement supporté par ce nouveau contexte surprenant de l’offre et de la demande de grains aux États-Unis que les prix des grains ont connu une progression fulgurante depuis vendredi :

Maïs : de 4,9725 $US/boisseau (196 $US/TM) à 5,56 $US/boisseau (219 $US/TM), soit une progression de près de 12% (0,5675 $US/boisseau – 23 $US/TM)

Soya : de 10,7150 $US/boisseau (394 $US/TM) à 11,5950 $US/boisseau (426 $US/TM), soit une progression de plus de 8% (0,88 $US/boisseau – 32 $US/TM)

Blé : de 6,5850 $US/boisseau (242 $US/TM) à 7,0750 $US/boisseau (260 $US/TM), soit une progression de plus de 7% (0,49 $US/boisseau – 18 $US/TM)

La question en suspend reste maintenant à savoir si les prix des grains vont continuer de s’apprécier au cours des prochaines semaines/mois. Or, une fois que le nouveau contexte que vient d’imposer aux marchés le USDA sera absorbé, deux inconnus seront à surveiller : la demande de grains au cours de 2010-11 et la bataille des acréages à savoir lequel du maïs ou du soya sera favorisé par sa valeur sur les marchés pour les ensemencements aux États-Unis l’an prochain.

Rappelons que les commodités agricoles comme le maïs et le soya n’ont d’ailleurs pas été les seules à progresser de manière intéressante au cours des dernières semaines. D’autres commodités non agricoles comme l’or et le pétrole n’ont pas été en reste et ont également profité d’un engouement général des marchés pour ce type d’investissement financier.

Plus d’informations sur www.grainwiz.com

Commentaires