Ligne de temps

Prix stables ou à la baisse en 2014

Agriculture et agroalimentaire Canada (AAC) a publié ses Perspectives pour la campagne agricole 2014-2015, avec un lot de prévisions pour les principales grandes cultures.

À l’échelle du pays, la production de céréales et d’oléagineux devrait diminuer de 14 %, en raison de rendements plus faibles, attribuables en partie à un début de saison difficile.

La faiblesse du dollar canadien devrait soutenir les prix des grains au Canada. Ceux-ci devraient être semblables ou légèrement inférieurs à ceux de l’an dernier.

Voici ce que nous dit le rapport pour le maïs-grain, le soya et le canola. Consulter le rapport en cliquant ici pour connaître les prévisions pour les autres grains et l’ensemble du secteur des grandes cultures.

Maïs-grain
Selon les prévisions pour 2014-2015, la superficie ensemencée devrait diminuer de 6 % par rapport à la superficie record de 2013-2014 en raison d’une baisse des prix. La production devrait diminuer de 11 % pour se fixer à 12,7 Mt en raison de la superficie et des rendements moyens inférieurs. L’offre devrait demeurer inchangée en raison du niveau record des stocks reportés. Les importations devraient diminuer de moitié à cause de l’offre intérieure élevée.

L’utilisation intérieure globale devrait croître de 3 % en raison de la tendance à la hausse de la production d’éthanol et de l’utilisation industrielle et fourragère. Les exportations devraient demeurer stables à 1,0 Mt. Les stocks en fin de campagne devraient diminuer de 9 %, mais demeurer élevés. Les prix devraient baisser en raison de l’abondance de l’offre mondiale, particulièrement en Amérique du Nord.

Soya
En 2013-2014, les exportations devraient augmenter légèrement par rapport à l’an dernier, pour atteindre 3,4 Mt en raison de la demande mondiale soutenue et de l’abondance des stocks disponibles pour l’exportation.

Aussi, la trituration intérieure devrait augmenter de 4 % à la faveur de stocks abondants et de marges sur la trituration qui seront généralement bonnes. Les stocks en fin de campagne grimperont de 16 %, à 0,20 Mt. Les prix devraient chuter en raison de la pression exercée par les prix plus bas aux États-Unis et de stocks abondants à l’échelle mondiale.

Selon les prévisions pour 2014-2015, la superficie ensemencée au Canada devrait fléchir légèrement par rapport à 2013-2014, pour s’établir à 1,83 Mha. On s’attend à ce que la production baisse de 6 %, pour s’établir à 4,9 Mt, car les rendements devraient être normaux. L’offre devrait diminuer de 5 %, les stocks de report accrus compensant en partie la baisse de la production.

Les exportations devraient diminuer de 0,3 Mt, par rapport à 2013-2014, pour s’établir à 3,1 Mt. Les stocks en fin de campagne devraient demeurer stables à 0,2 Mt. On prévoit que les prix moyens canadiens reculeront par rapport à 2013-2014 en raison des prix plus faibles aux États-Unis.

Canola
En 2013-2014, les exportations devraient augmenter de 12 % par rapport à 2012-2013, pour s’établir à 8,1Mt, en raison de la forte demande mondiale et de l’accroissement des stocks d’exportation. On s’attend à ce que le rythme des exportations s’accélère avec le réchauffement des températures.

En raison des marges intéressantes sur la trituration et des stocks agricoles importants, la trituration intérieure progressera de 7 %. Les stocks en fin de campagne devraient quadrupler pour s’établir à 3,3 Mt. Les prix devraient chuter abruptement en raison des stocks plus importants de canola au Canada et d’huile végétale et de tourteaux de protéines à l’échelle mondiale.

Selon les prévisions pour 2014-2015, la superficie ensemencée augmentera de 8 % au Canada par rapport à 2013-2014, en raison des prix relativement supérieurs à ceux d’autres cultures de l’Ouest du Canada. La production devrait chuter de 11 % pour s’établir à 16,0 Mt d’après des prévisions de rendements inférieurs plus normaux. Toutefois, l’offre devrait grimper de 2 % en raison d’un accroissement des stocks de report, qui compensera largement la baisse de production. On s’attend à ce que les exportations augmentent de 0,4 Mt par rapport à la campagne précédente pour atteindre 8,5 Mt.

Les stocks en fin de campagne devraient demeurer stables à 3,3 Mt. Les prix moyens du canola au Canada devraient régresser par rapport à ceux de 2013-2014, en raison du prix inférieur des huiles végétales et des tourteaux de protéines à l’échelle internationale.

 

à propos de l'auteur

André Dumont's recent articles

Commentaires