Programme d’aide financière du FDTA : bilan 2006-2007

Montréal (Québec), 8 juin 2007 – Pour l’année 2006-2007, le Fonds de développement de la transformation alimentaire (FDTA) a accordé, via son programme d’aide financière Dévelop’Action, plus de 3,3 millions de dollars au secteur de la transformation alimentaire au Québec, contribuant ainsi à la réalisation de 59 projets totalisant plus de 45,4 millions de dollars.

Quarante-six (46) entreprises de transformation alimentaire du Québec ont bénéficié de la majorité des sommes disponibles pour le secteur. Quinze projets ayant pour but de doter les entreprises de technologies, de processus et de procédés de transformation d’avant-garde, un projet de réalisation d’un plan stratégique de mise en marché de produits à valeur ajoutée transformés au Québec et 32 projets visant l’implantation de programmes HACCP permettant d’assurer la salubrité des produits ont reçu l’aide financière du FDTA. Ces aides accordées par le Fonds totalisent 2 789 916 $, pour un montant total de l’ensemble de ces projets s’élevant à plus de 44,2 millions de dollars.

Au cours de l’année, le FDTA a initié, suite à un projet d’étude déposé par l’Association des manufacturiers de produits alimentaires du Québec (AMPAQ), un projet de bénéfices collectifs portant sur l’identification de l’attitude des consommateurs envers l’identification de la présence d’OGM dans les produits agroalimentaires et son impact pour le secteur de la transformation alimentaire au Canada. Les Conseils de l’industrie de l’Alberta, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de la Saskatchewan et de Terre-Neuve/Labrador participent aussi à ce projet.

Le Fonds a également donné son appui aux projets de bénéfices collectifs initiés par l’Agriculture and Food Council de l’Alberta pour la réalisation d’une étude sur le contrôle des micro-organismes de biofilm sur les surfaces relatives à la transformation de la viande et la production animale, et par l’Agri-Adapt Council (Terre-Neuve et Labrador) pour la participation à la conférence 2007 sur l’agriculture Circumpolaire.

Enfin, notons que le FDTA a apporté son appui, entre autres, au Conseil des industriels laitiers du Québec (CILQ) pour la réalisation d’une étude sur les perspectives de l’industrie de la transformation laitière québécoise et au George Morris Centre pour l’élaboration d’un projet de politique canadienne sur les produits agroalimentaires.

Les résultats de ces projets diffusés sur le site Internet du FDTA dès que disponibles afin d’en faire profiter l’ensemble du secteur de la transformation alimentaire au Québec.

Depuis 2004, le FDTA met en oeuvre le programme d’aide Dévelop’Action, qui distribue la part de l’enveloppe consacrée à la transformation alimentaire au Québec, soit 1,5 millions de dollars annuellement, dans le cadre du Programme pour l’avancement du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire (PASCAA) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC).

Dévelop’Action s’adresse aux entreprises du secteur de la transformation alimentaire oeuvrant dans la transformation ou la fabrication des aliments pour la consommation humaine ou animale au Québec, ainsi qu’aux associations et aux regroupements de ces entreprises. Le programme sera effectif jusqu’au 31 mars 2009, à condition que le financement prévu d’AAC soit disponible.

Le FDTA a pour mission de contribuer au développement du secteur de la transformation et de la surtransformation alimentaires au Québec. Depuis sa création en 1996, il a appuyé 454 projets pour des aides accordées totalisant plus de 30 millions de dollars et un montant total des projets de plus de 391,8 millions de dollars.

Agriculture et Agroalimentaire Canada est un partenaire du FDTA dans la mise en oeuvre de Dévelop’Action, qui intègre les trois piliers du Programme pour l’avancement du secteur canadien de l’agriculture et de l’agroalimentaire (PASCAA).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fonds de développement de la transformation alimentaire (FDTA)
www.fdta.qc.ca

Commentaires