Programme d’aide à l’industrie des fruits tendres

Vineland (Ontario), 21 juin 2001 – Le gouvernement du Canada investit près de 40 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour aider les secteurs des fruits tendres et des pépinières à combattre le virus de la sharka.

La sharka ne pose aucun risque pour la santé humaine ou animale. C’est cependant une grave maladie qui s’attaque aux fruits tendres et aux variétés ornementales. Cette maladie, qui a été décelée la première fois dans certaines régions de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse en 2000, infecte les arbres et peut réduire les rendements de façon radicale.

Une intervention immédiate de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) en Ontario et en Nouvelle-Écosse s’est soldée par une vaste opération de repérage, d’analyse et d’enlèvement des arbres infectés dans les deux provinces. Depuis que le foyer de maladie a été localisé en Nouvelle-Écosse, l’ACIA a enlevé les arbres malades et continué de surveiller la situation de près.

Un plan triennal innovateur a été préparé en collaboration avec la province de l’Ontario et le secteur des fruits tendres pour gérer et contrôler la maladie, et assurer la viabilité de cette industrie canadienne de plusieurs millions de dollars. Le gouvernement du Canada s’est engagé à verser 39,9 millions de dollars dans le cadre du plan. Les objectifs de ce plan sont de contenir et, dans la mesure du possible, d’éliminer la maladie en prélevant des échantillons, en effectuant des analyses et en enlevant des arbres au besoin, en menant des recherches scientifiques, en formant les producteurs et en créant un programme de certification des arbres de remplacement. Les progrès accomplis seront mesurés chaque année et une évaluation à grande échelle sera faite après trois ans. Le plan sera axé sur l’Ontario, mais profitera à l’ensemble des producteurs du pays.

« Ce programme mis sur pied de concert avec les provinces et l’industrie fait appel à la meilleure démarche scientifique possible, a souligné le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief. Il s’inspirera des mesures déjà prises l’automne dernier et aidera à assurer la viabilité à long terme de cette importante et irremplaçable industrie du secteur agroalimentaire canadien. »

Le plan sera mis à exécution dans le cadre d’un partenariat fédéral-provincial-sectoriel; la province et l’industrie ont engagé des ressources à cette fin. « Les 600 producteurs de fruits tendres de l’Ontario sont heureux de participer à ce programme avec le gouvernement, a ajouté le président de l’Ontario Tender Fruit Producers’ Marketing Board, M. Len Troup. En coordonnant nos efforts, nous devrions être en mesure de débarrasser l’Ontario de ce virus en perturbant le moins possible les activités de l’industrie. »

Avec le concours financier du gouvernement fédéral, l’Ontario mènera une enquête annuelle de dépistage et montrera aux producteurs comment repérer les arbres infectés et établir des protocoles pour un programme de certification. La province assumera une partie des coûts de la formation des producteurs.

L’ACIA s’emploiera à enrayer la maladie dans les régions isolées de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse, ainsi qu’à confiner et à enlever les arbres infectés dans la région de Niagara. En outre, elle continuera d’appliquer un programme énergique d’échantillonnage et d’épreuves partout au Canada.

Les installations de recherche d’Agriculture et Agroalimentaire Canada en Ontario, au Québec et en Colombie-Britannique ainsi que les centres d’essais de plantes de l’ACIA entreprendront un vaste programme de recherches sur la vulnérabilité à cette maladie et le risque d’infection des plantes ornementales, indigènes et artisanales.

Le gouvernement du Canada s’est engagé à aider les producteurs de fruits tendres et les pépiniéristes qui subissent des pertes à cause de cette maladie. Les négociations sur un programme d’aide financière supplémentaire pour les producteurs de fruits tendres et les pépinières commerciales se poursuivent avec l’Ontario et la Nouvelle-Écosse.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)

http://www.cfia-acia.agr.ca/

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Ontario Tender Fruit Producers

http://www.ontariotenderfruit.com/

Commentaires