Reconstruction de l’abattoir de la Ferme des Becs-Fins

Mirabel (Québec), 11 juin 2001 – Le Fonds de solidarité FTQ et la Société de crédit agricole annoncent avec fierté la reconstruction de l’abattoir de la Ferme des Becs-Fins, entreprise spécialisée dans l’abattage et la découpe de volailles et de gibiers d’élevage. C’est un projet de plus 5,2 millions $.

Outre la reconstruction de l’abattoir, l’investissement permettra l’intégration complète des activités d’élevage, d’abattage et de transformation, sécurisant ainsi les approvisionnements de l’entreprise et assurant un meilleur contrôle de la qualité. De plus, l’acquisition de nouveaux équipements, conçus selon les dernières normes de sécurité des travailleurs, permettra à la Ferme des Becs-Fins d’obtenir une production concurrentielle de classe mondiale.

Etablie à Mirabel, la Ferme des Bec-Fins avait déjà bénéficié, en 1999, d’un investissement du Fonds de solidarité FTQ afin de procéder à l’agrandissement de l’abattoir et à l’acquisition d’équipements. Le 20 avril 2000, alors que les travaux venaient d’être complétés, un incendie accidentel détruisait totalement l’abattoir.

Accréditation reconnue mondialement

« La Ferme des Becs-Fins est le seul abattoir au Québec spécialisé dans l’abattage, la découpe et la commercialisation du poulet de Cornouaille, explique M. Pierre Germain, président de l’entreprise. Nos produits comprennent également le poulet de grain sans antibiotique, le canard de Barbarie, le canard gavé et la pintade. Notre procédé de refroidissement à l’air nous permet d’obtenir un produit de qualité supérieure, d’un goût plus fin, avec une chair tendre et d’apparence naturelle », ajoute-t-il.

Selon M. Germain, « le financement permettra de reconstruire notre abattoir conformément à la norme HACCP/CEE pour le secteur avicole, laquelle est la plus reconnue sur le plan mondial. Ainsi, la Ferme des Becs-Fins deviendra le premier abattoir au pays à obtenir une accréditation qui répond à la fois aux plus hauts standards du Canada, d’Europe et des Etats-Unis. Cette accréditation contribuera à faire de la Ferme des Becs-Fins le leader incontesté dans l’abattage, la transformation et la commercialisation de produits spécialisés de volailles et de petits gibiers d’élevage et à consacrer, à l’échelle internationale, la réputation haut de gamme de ses produits », conclut-il.

Impact positif sur l’emploi

« Comme partenaire financier de Ferme des Becs-Fins, le Fonds de solidarité FTQ a pour mission d’accompagner cette entreprise dans sa croissance et son développement, explique monsieur René Roy, secrétaire du conseil d’administration du Fonds de solidarité FTQ et secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec. Nous croyons que la conjoncture éminemment favorable qui existe actuellement dans le marché de la volaille lui permettra de se positionner comme leader au Québec dans la commercialisation de produits spécialisés de volailles et de petits gibiers d’élevage, et de devenir un des principaux fers de lance de ce secteur en Amérique du Nord. De plus, la reconstruction d’un nouvel abattoir permettra la réembauche de 65 employés permanents, dont 53 syndiqués membres du syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l’alimentation et du commerce (TUAC) affilié à la FTQ. En somme, l’impact positif sur l’emploi dans la région des Laurentides et le développement du secteur de la transformation agroalimentaire, lequel est créateur d’emplois, permettent au Fonds de solidarité FTQ d’accomplir, en plus du volet financier, le volet social de sa mission. »

Le Fonds de solidarité FTQ, dont l’actif net s’élève à plus de 4,1 milliards $, est un fonds d’investissement qui fait appel, en particulier par le biais de ses REER, à l’épargne des Québécoises et des Québécois, afin de contribuer à la création et au maintien des emplois dans les entreprises et participer au développement économique du Québec. Le Fonds compte maintenant près de 432 000 actionnaires et a participé, seul ou avec d’autres partenaires financiers, à la création, au maintien et au soutien de plus de 90 000 emplois.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Financement agricole Canada (FAC)

http://www.fcc-sca.ca/

Commentaires