Rendements élevés = attention à la fertilité du sol

Les rendements plus élevés de céréales, de soya ou de maïs dans certaines régions du Québec ramènent l’importance des exportations des éléments nutritifs par le grain récolté dans l’équilibre de fertilité du sol. Le prélèvement des éléments majeurs (azote, phosphore et potassium) peut être calculé selon les données présentées dans le tableau.tableauAinsi, un rendement de 4000 kg/ha dans le soya a prélevé 253 kg/ha d’azote, 53,2 kg/ha de phosphore et 93 kg de potasse. Au moment d’établir le plan de fertilisation pour la prochaine saison, il faut en tenir compte. Si les rendements sont élevés et qu’on n’ajuste pas les niveaux de fertilisation, les plantes puiseront dans le sol. Selon les capacités de chaque sol, le temps de suffisance varie. Il importe donc de faire le suivi des analyses de sol ainsi que d’établir des niveaux de rendement réalistes pour mieux adapter le plan de fertilisation.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires