Restrictions à l’importation au Canada de volailles et de produits avicoles du Texas

Ottawa (Ontario), 23 février 2004 – L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a annoncé l’imposition temporaire de restrictions à l’importation de volailles vivantes et de produits avicoles du Texas. Ces restrictions sont imposées en guise de précaution après la confirmation de la présence de l’influenza aviaire hautement pathogène dans cet Etat.

Le sous-type particulier du virus n’est pas le même que celui qui setrouve actuellement en Asie. Néanmoins, les politiques d’importation normalesdu Canada interdisent l’importation de denrées présentant un risque enprovenance de n’importe quelle région où l’influenza aviaire hautementpathogène a été décelée. Cette mesure est conforme aux normesinternationalement admises en matière de santé animale.

La maladie a été décelée dans une exploitation agricole. L’informationreçue des autorités américaines indique qu’aucune volaille vivante ni aucunproduit avicole n’a été exporté de cet établissement vers le Canada. Destravaux sont actuellement en cours pour déterminer si le Canada a importé desdenrées potentiellement contaminées d’autres établissements du Texas.

L’ACIA a avisé l’Agence des services frontaliers du Canada de refuserl’entrée au Canada de toute denrée visée par ces restrictions. De plus, desfonctionnaires canadiens ont demandé aux Etats-Unis de surseoir volontairementà toute autre certification d’exportation de ces produits afin de réduire auminimum la quantité de produits expédiés vers la frontière.

Le Canada a pour pratique régulière de demander que toutes lesimportations de volailles vivantes des Etats-Unis soient certifiées commeétant exemptes de signes cliniques de maladie transmissible dans les 30 joursprécédant l’importation. Les restrictions des importations annoncéesaujourd’hui, sont des mesures provisoires qui visent à protéger la santéanimale et humaine pendant que les Etats-Unis mênent leur enquêteépidémiologique et leurs activités de retracage. Les experts en santé animaledu Canada sont en contact étroit avec leurs homologues américains pour suivrel’évolution de la situation. Le Canada réévaluera les mesures une fois que desdonnées additionnelles seront disponibles.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Commentaires