Le 33e Salon de l’agriculture ouvre ses portes mardi

L’événement débute le 15 janvier à Saint-Hyacinthe, jusqu’au 17 janvier

Le Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe prendra son envol dès les mardi 15 janvier pour une durée de trois jours. Au menu, plus de 300 exposants, dont une vingtaine y sera pour la première fois, installés dans quatre pavillons reliés par des tunnels. Les nouveautés technologiques seront à l’honneur et plusieurs exposants en profiteront pour présenter quelques surprises, annonce la directrice générale du Salon, Sophie Gendron. « Le thème cette année est Fier de semer l’avenir. Il y aura plusieurs nouveautés technologiques et des innovations, comme par exemple en robotisation, qui viennent donner un coup de pouce dans le déroulement du travail ».

Avec l’application qui fait un retour cette année, les visiteurs pourront télécharger un parcours de 33 nouveautés. D’autres fonctionnalités sont offertes également. « À partir de l’écran de leur téléphone intelligent, nos visiteurs pourront naviguer dans le Salon grâce à un plan interactif, sélectionner des exposants à visiter et gérer leurs informations de contact. Des codes QR disponibles chez chaque exposant permettront d’échanger des renseignements et de rendre la visite au Salon plus complète », explique Sophie Gendron.

Sophie Gendron, Directrice générale du Salon de l’agriculture de Saint-Hyacinthe

 

Plusieurs conférences sont présentées. Un volet économique et politique sera couvert par par John Parisella. Steven Finn, ex-hockeyeur et motivateur, ainsi que Paul Beauchamp, premier Vice-président chez Olymel et spécialiste en acquisition, fusion et stratégies d’affaires sont aussi de la présente édition du Salon.

Nouveauté cette année, le Salon crée un lieu d’échange au Pavillon Soleno, en partenariat avec Point S, appelé Agrora de co-création. Trois fois par jours (deux fois le jeudi) un animateur dirigera des discussions sur différents thèmes: la main-d’oeuvre, la relève et les technologies. Le Salon veut profiter de l’échange d’idées naturel aux rencontres faites au Salon pour discuter de thèmes importants. Des groupes de 8 à 12 personnes seront formés pour des séances de 75 minutes. “On n’est pas à la recherche de vérités ou de réponse toutes faites. On souhaite que les gens exprime chacun leur vision pour faire cheminer les réflexions. On souhaite des échanges constructifs”, explique Mme Gendron.

Articles connexes

Amenée à donner quelques conseils aux visiteurs Mme Gendron recommande d’acheter ses billets en ligne pour éviter les files d’attente. Le conseil est aussi valide pour les conférences qui sont très courues et souvent présentées à guichets fermés. Le Bulletin présentera d’ailleurs des conférences sur l’intelligence artificielle au Pour éviter la cohue, un stationnement incitatif aux Encans de la ferme est offert. Un système de navette transportera les visiteurs jusqu’à l’emplacement du Salon.

Différentes commodités sont aussi disponibles, comme une salle familiale, des aires de repos et plusieurs types de restauration. Un effort a été fait cette année pour proposer des repas plus léger et santé. Un vestiaire est aussi accessible. Opéré par des bénévoles, l’argent recueilli sera donné à l’organisme Au cœur des familles agricoles.

Le Gala Cérès honore pour sa 30e édition Mario Côté, président-fondateur du Groupe Mario Côté, le mercredi 16 janvier. L’événement est présidé cette année par Manon Théorêt de RBC Banque Royale.

Le Salon ouvre ses portes dès 7h00 le matin pour les conférences alors que les visites dans les pavillons débutent à 9h00 pour se terminer à 17h00 mardi et mercredi,  et à 16h30 pour la dernière journée.

Pour tout savoir d’événement, consultez le le site du Salon.

Commentaires