Smithfield Foods fera l’acquisition de Packerland, qui figure au cinquième rang des transformateurs de boeuf

Virginie (États-Unis), 7 septembre 2001 – Smithfield Foods, Inc. (SFD à la Bourse de New York) a annoncé la signature d’une entente de principe en vue de faire l’acquisition de Packerland Holdings, Inc., cinquième transformateur de boeuf en importance aux Etats-Unis, pour 250 millions $.

En vertu des modalités de l’entente, Smithfield Foods achètera la totalité des actions donnant droit aux plus-values de Packerland en échange de quelque 3,2 millions d’actions ordinaires de Smithfield et de la prise en charge de quelque 118 millions $ de dettes et d’autres passifs. Etablie à Green Bay, dans le Wisconsin, Packerland est possédée en propriété exclusive par la direction et un investisseur de l’extérieur.

La capacité de transformation quotidienne de Packerland, qui s’établit actuellement à 6 150 têtes, représente environ cinq pour cent de l’industrie du boeuf. L’entreprise est le plus gros fournisseur au pays de boeufs Fed-Holstein et est considérée comme le plus important transformateur de bovins Holstein du pays. La stratégie de créneau de la Société est axée sur la transformation et la vente de produits de boeuf maigre à teneur réduite en gras et en cholestérol préparés à partir de bovins Holstein, pour offrir aux clients des produits présentant les meilleurs rendement et valeur qui soient.

Richard Vesta, président et chef de la direction de Packerland, conservera ce poste après le transfert de propriété à Smithfield. « Je suis tout simplement emballé par les débouchés qui s’offrent à la toute dernière entreprise à entrer dans la famille Smithfield, particulièrement sous la houlette de Rich Vesta », a souligné Joseph W. Luter III, chef de la direction de Smithfield Foods. « Il connaît bien l’industrie, il possède 30 années d’expérience et il constituera un atout précieux pour l’équipe de Smithfield. »

« L’acquisition de Packerland, pour une somme correspondant à cinq fois son BAIIA qui sera immédiatement prise en compte dans le bénéfice de Smithfield est profitable pour les actionnaires », a expliqué M. Luter. « De plus, le jumelage des activités de transformation de boeuf et de porc devrait atténuer l’effet cyclique sur les marges de conditionnement de nos résultats globaux », a-t-il ajouté.

Packerland présente de nombreuses similarités avec Smithfield Foods, notamment en ce qui a trait à l’importance accordée à l’utilisation d’animaux génétiquement supérieurs, aux clients de supermarché et de services d’alimentation de premier rang et au programme de viande prête à découper en caisse, en plein essor. En outre, la stratégie relative à la génétique et à la différentiation des produits privilégiée par Packerland fait écho à la philosophie à laquelle Smithfield Foods adhère depuis plus de dix ans pour ce qui est du porc. Les synergies potentielles des produits prêts à découper en caisse sont extrêmement prometteuses. Et, à l’instar de la stratégie relative aux porcs NPD de Smithfield Foods, Packerland se concentre sur la seule lignée génétique de bovins de race actuellement disponible dans l’industrie du boeuf.

Smithfield Foods a procédé à sa première acquisition dans l’industrie du boeuf en juin, quand elle a fait l’acquisition de Moyer Packing Company, dont le chiffre d’affaires s’établit à 600 millions $. La capacité de transformation quotidienne de Moyer est de 2 375 têtes, soit environ deux pour cent de la capacité de l’industrie. Avec un chiffre d’affaires atteignant 5,9 milliards $ pour l’exercice 2001, Smithfield Foods est le plus important producteur et transformateur de porcs du monde, avec une part de 20 p. 100 du marché intérieur de la transformation du porc. La combinaison de Packerland et de Moyer dotera l’entreprise d’une nouvelle division de transformation du boeuf, avec plus de 2 milliards $ de chiffre d’affaires annuel, qui représentera quelque 20 p. 100 des ventes globales, et une part de 7 p. 100 de l’industrie du boeuf des Etats-Unis.

Packerland emploie 4 000 personnes et possède des usines à Green Bay, au Wisconsin; à Plainwell, au Michigan; à Tolleson, en Arizona et à Gering, au Nebraska. Les membres de la direction des deux entreprises ont insisté sur le fait que les activités ne seraient pas touchées par le changement de propriétaire.

Depuis 1975, les investisseurs de Smithfield Foods ont bénéficié d’un taux de rendement composé moyen annuel de 28 %. Au cours des 15 dernières années, le cours des actions de la Société a surpassé l’indice S&P 500 de plus de 350 %. Avec un chiffre d’affaires annuel de 6 milliards $, Smithfield Foods est le plus grand transformateur et distributeur de porc frais et de viandes préparées des Etats-Unis et le plus grand producteur de porcs.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Smithfield Foods, Inc.

http://www.smithfieldfoods.com

Commentaires