Sondage sur les pratiques agroenvironnementales : 86 % de réponse jusqu’à présent

Longueuil (Québec), 25 mars 2004 – Jusqu’à maintenant, 86 % des entreprises agricoles qui ont été invitées à participer au Sondage sur les pratiques agroenvironnementales des fermes du Québec ont accepté de le faire. Ce résultat est prometteur puisqu’il se compare à celui d’il y a cinq ans alors que 88 % des agricultrices et agriculteurs québécois avaient collaboré au Portrait agroenvironnemental des fermes du Québec.

Selon M. Laurent Pellerin, président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), les travaux vont bon train pour finaliser ce sondage d’ici avril et tous redoublent d’efforts pour maintenir, voire améliorer, le taux de réponse actuel. « J’invite tous les participants qui seront sollicités dans les prochaines semaines à faire leur part et à y consacrer quelques minutes de leur temps. Comme les productrices et producteurs de chez nous investissent déjà beaucoup en environnement, ils ont tout à gagner à y répondre nombreux pour rendre compte de leurs réalisations et favoriser l’élaboration de programmes d’aide ajustés à leurs besoins ».

Depuis novembre 2003 et jusqu’en avril 2004, près de 7 100 propriétaires de ferme à l’échelle de la province auront été invités à remplir le questionnaire qui porte sur leur gestion des matières fertilisantes, la protection des cours d’eau et de la biodiversité, la gestion des interventions phytosanitaires (pour protéger les cultures) et la conservation des sols. Les résultats, qui seront connus d’ici la fin de 2004, permettront d’établir un nouveau tableau global, scientifiquement représentatif, des pratiques agroenvironnementales des entreprises agricoles québécoises en plus d’en comparer les paramètres entre les diverses régions du Québec et des principaux secteurs de production agricole.

Le Sondage sur les pratiques agroenvironnementales des fermes du Québec est réalisé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, en collaboration avec Agriculture et Agroalimentaire Canada, l’UPA et le Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Conseil pour le développement de l’agriculture du Québec (CDAQ)
http://www.cdaq.qc.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Union des producteurs agricoles (UPA)
http://www.upa.qc.ca/

Commentaires