Stocks de porcs au premier trimestre de 2007

Ottawa (Ontario), 26 avril 2007 – Malgré la forte demande internationale pour le porc canadien et sa viande, les stocks de porcs au Canada ont continué de baisser. Les prix et la demande intérieure ont été faibles, et la maladie a touché la production porcine dans l’Est du Canada.

Les éleveurs ont déclaré que leurs exploitations comptaient 14,1 millions de porcs au 1er avril, selon une enquête menée en mars, en baisse de 1,5 % comparativement au quatrième trimestre de 2006 et de 3,1 % par rapport à la même date l’année précédente. En outre, les données du premier trimestre sont de 5,5 % inférieures au sommet atteint en juillet 2005.

Les stocks de porcs dans l’Est du Canada au 1er avril se sont élevés à 7,9 millions de têtes, soit 3,3 % de moins qu’à la même période l’année précédente. Dans l’Ouest du Canada, ils ont baissé de 2,9 %, et ils se sont établis à 6,3 millions de têtes.

Le prix des porcs est resté faible, ce qui est le cas depuis 2005, en partie en raison de la vigueur du dollar canadien. Ainsi, le prix moyen en 2006 était 11,4 % en deçà de la moyenne de 2005 et 18,7 % de moins qu’en 2004. Les bonds récents du prix des céréales fourragères auront un effet négatif sur le résultat net de nombreux producteurs de porcs.

En 2006, les exportations internationales de porcs canadiens ont atteint des niveaux record. Les producteurs ont exporté 8,8 millions de porcs et ont ainsi dépassé le sommet précédent de 8,5 millions de têtes atteint en 2004. Au fil des ans, de plus en plus de jeunes porcs ont été exportés aux États-Unis pour l’engraissement.

Par ailleurs, les exportations de viande de porc ont aussi atteint des niveaux record, car elles ont augmenté de plus de 50 % au cours des cinq dernières années. Les États-Unis, ayant importé 38 % du total, ont été le principal pays importateur de viande de porc canadienne en 2006, tandis que le Japon a importé 24 %. Il y a beaucoup de pays qui importent de la viande de porc du Canada, notamment la Russie, la Corée du Sud, la Roumanie, l’Australie, le Mexique et la Chine.

L’abattage des porcs au Canada a fléchi de 2,4 % en 2006 comparativement à 2005. L’abattage intérieur avait augmenté constamment de 1999 à 2004 et avait atteint un sommet record de 22,9 millions de têtes en 2004. Les quantités diminuent depuis.

Stocks de porcs, au 1er avril 2007 
 ReproductionPorcs à l’engraissementTotal des porcs
 20072006 à 200720072006 à 200720072006 à 200720072006 à 2007
   moins de 20 kilogrammes20 kilogrammes et plus  
 en milliers de têtesvariation en %en milliers de têtesvariation en %en milliers de têtesvariation en %en milliers de têtesvariation en %
Canada1 612-1,64 5272,77 982-6,414 121-3,1
Atlantique31-3,196-3,81950,4322-1,2
Québec404-3,61 2682,42 378-5,44 050-2,9
Ontario426-2,21 1222,11 942-7,53 490-4,0
Est861-2,92 4862,04 515-6,17 862-3,3
Manitoba3800,71 09512,21 415-9,72 890-1,0
Saskatchewan1371,8303-12,0841-4,71 280-5,9
Alberta213-2,2574-4,51 143-3,21 930-3,5
Colombie-Britannique21-1,46940,869-28,0159-4,2
Ouest7510,02 0413,63 467-6,96 259-2,9
Nota: Les totaux peuvent ne pas correspondre en raison de l’arrondissement des données.

Nota : Les statistiques courantes sur le bétail seront appariées avec les résultats du Recensement de l’agriculture, lesquels devraient être publiés le 16 mai 2007. Les données rajustées seront offertes le 16 août 2007.

La publication Statistiques de porcs, vol. 6, no 2 (23-010-XIF, gratuite), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Sous Publications Internet gratuites, choisissez Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires