Tendances professionnelles dans les groupes d’industries du Canada urbain et rural de 1991 à 2001

Ottawa (Ontario), 29 novembre 2004 – Selon une nouvelle étude fondée sur les données du recensement, les travailleurs des régions canadiennes essentiellement urbaines sont plus susceptibles d’être des travailleurs plus spécialisés, alors que ceux des régions essentiellement rurales sont plus susceptibles d’être des travailleurs peu spécialisés.

Les régions essentiellement rurales du Canada ont une plus forte concentration de professions non spécialisées que les régions urbaines, et cet écart s’est généralement accentué au fil du temps.

L’étude a relevé différents niveaux de compétences professionnelles dans les régions essentiellement rurales, non seulement parce que ces régions ont une composition industrielle différente, mais parce que les travailleurs ruraux ont également, au sein de chaque groupe, un ensemble de compétences qui diffère de celui de leurs homologues urbains.

Cette étude a aussi démontré qu’au sein de nombreux groupes d’industries, les régions essentiellement rurales enregistrent, en un sens, des gains de main-d’oeuvre non spécialisée.

De 1991 à 2001, la concentration de travailleurs non spécialisés a augmenté dans les régions essentiellement rurales au sein de chacun des groupes du secteur de la fabrication et au sein de chacune des industries de services. Parallèlement, les niveaux de compétence des travailleurs non spécialisés ont diminué en valeur relative dans la plupart des industries des régions urbaines.

Les niveaux de compétence moins élevés de la main-d’oeuvre rurale supposent un niveau inférieur de revenu et un moins grand potentiel de croissance au chapitre des emplois ruraux, surtout depuis que le Canada se tourne vers une économie davantage axée sur le savoir.

La différence dans l’éventail de compétences de chaque groupe d’industries du milieu urbain et du milieu rural permet de mieux comprendre les différences de productivité d’une région à l’autre.

Étant donné que l’éventail de compétences varie dans un groupe d’industries, d’une région à l’autre, la productivité de ce groupe peut donc varier d’un secteur géographique à l’autre.

L’étude a également démontré que les régions essentiellement rurales avaient une moins forte concentration de professions hautement spécialisées, telles que les préposés aux fonctions de gestion et les emplois professionnels. Il y a eu toutefois quelques exceptions.

Ainsi, l’industrie des services de consommation a affiché une tendance inverse pour les préposés aux fonctions de gestion. En effet, le niveau de concentration y était plus élevé dans les régions essentiellement rurales et légèrement plus élevé dans les régions plus éloignées.

De plus, les régions rurales septentrionales avaient un niveau supérieur de professions en gestion dans le secteur des services publics. Cependant, elles affichaient un niveau inférieur dans le groupe de professionnels dans ce même secteur.

Dans les années 1990, les régions rurales ont enregistré une progression relative du nombre de préposés aux fonctions de gestion et de professionnels dans les industries de production de biens, mais la proportion de ces travailleurs dans les régions rurales demeure bien inférieure à la moyenne nationale dans chacun des groupes d’industries visés.

De plus, les régions essentiellement rurales ont eu des niveaux supérieurs de travailleurs non spécialisés dans les industries de prestation de services et dans la plupart des groupes d’industries du secteur de la fabrication. Cette concentration a augmenté au cours de cette décennie.

Le Bulletin d’analyse, régions rurales et petites villes du Canada, vol. 5, no 6, intitulé Tendances professionnelles dans les groupes d’industries – une comparaison entre les régions rurales et les régions urbaines (21-006-XIF2004006, gratuit) est maintenant accessible dans notre site Web. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires