Étiquetage : « Il s’agit d’un pas dans la bonne direction, mais d’autres améliorations s’imposent »

Québec (Québec), 22 mai 2008 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, accueille favorablement le plan d’action annoncé par le gouvernement fédéral pour désigner plus clairement les produits alimentaires canadiens.

« Je suis heureux de constater que mon homologue, M. Gerry Ritz, répond en partie aux demandes répétées que je lui ai adressées depuis l’automne dernier. Dans le contexte actuel, il est primordial que le gouvernement fédéral pose les gestes appropriés afin que les étiquettes indiquent l’origine véritable des produits, et ce, dans l’intérêt premier des consommateurs comme des agriculteurs », a affirmé le ministre Lessard.

L’action du gouvernement fédéral rejoint également une des préoccupations soulevées dans le rapport Pronovost, à savoir que le système d’étiquetage des produits alimentaires fournisse à la population une information simple et claire.

Au cours des prochaines semaines, le ministre entend demeurer vigilant à l’égard de cette annonce puisque, pour le moment, aucun échéancier n’a été précisé quant à la mise en oeuvre des actions nécessaires pour s’assurer de l’application de ces mesures dans les plus brefs délais.

Il s’agit d’un pas dans la bonne direction, mais il reste encore du chemin à faire. Il importe aussi que davantage d’efforts soient déployés pour que les produits importés fassent l’objet d’un contrôle plus serré. « Il est essentiel que le gouvernement fédéral s’assure, aux portes d’entrée, que les produits étrangers respectent les normes canadiennes de salubrité et d’innocuité, et ce, avec la même rigueur que pour les produits alimentaires canadiens », a ajouté le ministre Lessard.

L’annonce des nouvelles mesures fédérales devrait donner encore plus de force aux différents mécanismes de contrôle mis en place tout au long de la chaîne alimentaire. À ce sujet, rappelons que le Québec est reconnu comme un chef de file dans le domaine de la traçabilité et de l’inspection des aliments.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.mapaq.gouv.qc.ca

Commentaires