Étude : Les aînés des régions rurales du Canada

Ottawa (Ontario), 5 décembre 2008 – La population rurale du Canada vieillit plus rapidement que la population urbaine en ce qui a trait à la proportion d’aînés.

De 1996 à 2006, le nombre d’aînés dans les régions rurales a grimpé de 19 %, comparativement à 23 % pour leurs homologues des régions urbaines.

Cependant, en raison de la migration des jeunes vers les régions urbaines, la proportion d’aînés (personnes âgées de 65 ans et plus) de la population rurale a augmenté de 2,1 points de pourcentage, tandis que la proportion d’aînés de la population essentiellement urbaine s’est accrue de 1,1 point de pourcentage.

En 2006, pour chaque aîné des régions rurales du pays, on comptait 4,3 personnes dans la population en âge de travailler. Cependant, dans les régions urbaines du Canada, cette proportion était plus élevée, s’étant établie à 5,6 personnes.

Dans les régions les plus rurales du Canada, il y n’y avait que quatre personnes dans la population en âge de travailler pour chaque aîné en 2006.

Pendant la période de 20 ans allant de 1986 à 2006, 39 % des collectivités des régions rurales du Canada ont enregistré une augmentation de la proportion d’aînés et du nombre absolu d’aînés. Cela tranche avec les 64 % des collectivités des régions essentiellement urbaines.

Selon cette mesure, moins de collectivités des régions rurales vieillissent, comparativement aux collectivités des régions urbaines.

De 1986 à 2006, près de 80 % des collectivités des régions rurales de la Colombie-Britannique ont enregistré une augmentation à la fois de la proportion et du nombre absolu d’aînés, soit la proportion la plus élevée de toutes les provinces.

À l’autre extrémité de l’échelle, moins de 10 % des collectivités des régions rurales de la Saskatchewan ont vieilli selon les deux façons durant cette période.

Nota : Statistique Canada utilise plusieurs définitions du terme «rural» selon le but de l’analyse. Le présent bulletin suit la typologie régionale de l’Organisation de coopération et de développement économiques qui définit une «région essentiellement rurale» comme comptant plus de 50 % de sa population vivant dans des collectivités rurales. Une «collectivité rurale» a une densité démographique inférieure à 150 habitants au kilomètre carré. Au Canada, on a utilisé la division de recensement pour représenter les régions et les subdivisions de recensement unifiées pour représenter les collectivités.

L’étude intitulée «Les aînés des régions rurales du Canada», qui fait partie du Bulletin d’analyse : régions rurales et petites villes du Canada, vol. 7, no 8 (21-006-XIF, gratuit), est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/francais/search/index_f.htm

Commentaires