Étude : L’utilisation d’Internet dans les régions rurales et les petites villes du Canada en 2005

Ottawa (Ontario), 13 septembre 2007 – Malgré les possibilités offertes par Internet pour compenser l’éloignement, la vie en région rurale et dans les petites villes du Canada continue d’être un facteur associé à un taux plus faible d’utilisation d’Internet, selon une nouvelle étude diffusée dans le Bulletin d’analyse – Régions rurales et petites villes du Canada.

Fondée sur des données provenant de l’Enquête canadienne sur l’utilisation d’Internet, l’étude révèle que l’emplacement géographique exerce une influence indépendante sur l’utilisation d’Internet lorsqu’on neutralise l’effet d’autres facteurs tels que l’âge, le niveau de scolarité et le revenu du ménage.

La cote exprimant les chances d’utiliser Internet pour des raisons personnelles non commerciales est d’environ une fois et demie plus élevée pour les personnes habitant une région urbaine que pour celles résidant dans une région rurale ou une petite ville.

En 2005, seulement 58 % des résidents des régions rurales et des petites villes ont accédé à Internet, ce qui est bien inférieur à la moyenne nationale. Cet écart entre les régions rurales et urbaines peut rendre compte de l’interaction d’autres facteurs socioéconomiques ou peut témoigner d’autres effets, notamment de l’accessibilité du service à large bande.

Le niveau de scolarité semble être le facteur le plus important quant à l’utilisation d’Internet. La cote exprimant les chances d’utiliser Internet est près de trois fois plus élevée pour un adulte ayant fait au moins certaines études postsecondaires que pour une personne ne possédant qu’un diplôme d’études secondaires ou n’ayant fait que des études secondaires partielles.

Toutefois, l’importance de certains facteurs associés à l’utilisation d’Internet a évolué. Si l’on neutralise l’influence d’autres variables, la présence d’enfants dans un ménage n’a aucun effet statistiquement significatif, tandis que la cote exprimant les chances d’utiliser Internet semble maintenant plus élevée pour les femmes que pour les hommes.

Nota : Dans le cadre de l’Enquête canadienne sur l’utilisation d’Internet (ECUI), on a demandé à 30 466 résidents du Canada de 18 ans et plus des renseignements concernant leur utilisation personnelle non commerciale d’Internet, y compris le magasinage en ligne. L’ECUI a été réalisée en novembre 2005 comme supplément à l’Enquête sur la population active, et les résidents des territoires, les pensionnaires des établissements, les habitants des réserves indiennes et les membres à temps plein des Forces armées canadiennes étaient exclus du champ d’observation.

L’étude «Facteurs d’utilisation d’Internet : Une question de ruralité?» est publiée dans le Bulletin d’analyse – Régions rurales et petites villes du Canada, vol. 7, no 3 (21-006-XWF, gratuit), qui est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires