Étude sur une maladie bactérienne porcine causée par Haemophilus parasuis

Californie (États-Unis), 9 janvier 2001 – La Commission des Communautés européennes a récemment annoncé que PIC, plus importante société de génétique porcine et de biotechnologie agricole du monde, a obtenu sa quatrième subvention de projet de la CCE. Le projet, intitulé « PathoCHIP », regroupe PIC, Intervet (Allemagne) et l’institut national espagnol de recherche en alimentation (INIA) au centre de recherche en santé animale (CISA, pour Centro de Investigacion en Salud Animal). Ce partenariat de recherche utilisera une technologie novatrice de pointe et la bio-informatique afin de pousser la compréhension de la régulation génétique de la maladie (production, guérison et résistance).

Cette étude se penchera sur une maladie bactérienne porcine causée par Haemophilus parasuis. Dans certains cas, cette maladie peut conduire à une mortalité porcine considérable. Les gènes des hôtes et des pathogènes seront identifiés par l’analyse de l’ARN porcin provenant de plusieurs souches génétiques et ce, avant, pendant et après l’infection. Des techniques de séquençage seront utilisées afin d’identifier les gènes, les protéines encodées et les voies biologiques liées aux processus d’infection. Les renseignements ainsi accumulés serviront à identifier les souches porcines résistantes à la maladie et à mettre au point de nouveaux composés anti-infectieux. Le projet PathoCHIP sera l’un des premiers à appliquer aux porcs la technologie de microéchantillonnage, approche novatrice permettant aux chercheurs d’étudier des milliers de gènes simultanément, sur une plaquette de verre de la taille d’un gros timbre-poste. Il s’agit d’un progrès remarquable comparativement aux anciennes méthodes, qui ne permettaient d’étudier que quelques gènes par expérience.

Lucina Galina, Ph.D., de l’équipe de biotechnologie sanitaire de PIC, a déclaré : « PathoCHIP servira de modèle aux études futures sur l’interaction entre différents pathogènes et les porcs. Cette subvention démontre l’engagement continu de PIC envers les améliorations génétiques saines, grâce au dévouement de notre équipe de recherche et de mise au point. Elle illustre également la force de l’équipe de recherche en place. »

Le coût total du projet, englobant la subvention de la CEE et des sommes provenant de PIC et d’Intervet, est d’environ un million de dollars américains. Ce projet sera coordonné à partir du laboratoire de PIC à Cambridge, au Royaume-Uni, lieu de plusieurs autres projets de recherche novateurs de PIC, projets qui continuent de progresser grâce à l’aide de prestigieuses institutions de recherche du monde entier.

Créée en 1962, PIC International Group PLC (PII à la Bourse de Londres) est l’une des plus importantes sociétés mondiales de biotechnologie agricole spécialisées en génétique porcine. PIC associe les sciences quantitatives et la biotechnologie de pointe afin de mettre au point des souches d’élevage porcines non transgéniques. Les clients de PIC du monde entier peuvent, grâce à ces technologies, élever des animaux sains à moindre coût, ce qui, en bout de ligne, se traduit par un produit de consommation de qualité supérieure.

Commentaires