Pour tous les goûts à Louisville

Salon machinerie LouisvilleDu 15 au 18 février dernier se tenait le 47e National Farm Machinery Show à Louisville au Kentucky. Ce salon intérieur s’étend sur un gigantesque 1,2 millions de pieds carrés dans 8 pavillons du centre de foire de Louisville. Plus de 850 exposants y étaient présents pour accueillir les quelques 300 000 visiteurs et agriculteurs curieux ou acheteurs. Sa localisation centrale attire des gens de plusieurs états voisins ainsi que plusieurs Ontariens et Québécois.

Parmi les tendances observées au salon on note la visibilité dominante des équipements de sol pour le Strip-till, les déchaumeuses à disques indépendants et les combinés disques/chisel. Les planteurs à maïs à remplissage central étaient aussi à l’honneur sur les kiosque de Kinze, John Deere et Great Plains entres autres. On pouvait noter aussi plusieurs planteurs montés pour le semis en rangs jumeaux. Au moins trois modèles de faucheuses triples (papillon) prenaient place au salon dont la nouveauté offerte par New Holland (issue d’un accord d’approvisionnement par Kverneland) et la populaire Novacat de Poettinger. Dans les kiosques des fabriquant majeurs on pouvait scruter les détails de la nouvelle moissonneuse-batteuse série S de John Deere, tout comme la 9230 de Case avec moteur Tier4i à injection d’urée et les modèles renouvelés de Massey Ferguson avec moteur Sisu de 7 cyl., un rotor complètement revisité et un entraînement repensé.

Les amateurs purs de tracteurs n’étaient pas laissés pour compte. De modèles chinois et coréens bas de gamme aux articulés dépassant les 600 ch. comme le CaseIH Steiger 600, tout y était. Dans ce coin de pays aux cultures intenses de maïs et de soya, les pulvérisateurs automoteurs sont rois, une dizaine de modèles différents prenaient place sur le plancher. Autant de modèles populaires des fabricants majeurs que de firmes spécialisés moins connues ont pu être mis en valeur.  La myriade de firmes petites et moyennes occupent une large part du salon. Que ce soit pour les remorques, les tondeuses, les enrobeuses, les bennes à chargeur ou les pièces de batteuses conçues par des inventeurs ingénieux, au moins deux jours sont nécessaires pour visiter l’ensemble des kiosques. En résumé, le NFMS attire autant les gentleman farmer que les entrepreneurs à forfaits, c’est un événement à voir!

http://www.farmmachineryshow.org/

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires