Une étude scrute des solutions et des possibilités pour l’avenir de l’agriculture

Ottawa (Ontario), le 8 novembre 2001 – Une nouvelle étude appuyée par le gouvernement fédéral se penchera sur l’importance de protéger les terres agricoles de grande valeur dans le centre de l’Alberta et à travers le pays pour les générations futures.

Le document The Future of Agriculture Study, qui sera produit en concertation avec de nombreux partenaires sur une période de huit mois, mettra l’accent sur le comté de Strathcona, une région comptant 69 000 résidants située près d’Edmonton. Parmi ceux-ci, environ 24 000 vivent à l’heure actuelle sur des terres agricoles, à l’extérieur du centre urbain. L’évolution de la technologie agricole, de la ferme familiale et de l’économie rurale, et la croissance résidentielle, voilà autant de facteurs qui ont une incidence sur la collectivité agricole locale. L’étude vise à aider les membres de cette collectivité à comprendre ces changements et à s’y préparer. Elle permettra en même temps de déterminer quelles stratégies et politiques d’aménagement des terres favoriseront la survie de l’agriculture dans le comté de Strathcona.

L’honorable Anne McLellan a annoncé au nom du secrétaire d’État au Développement rural et à l’Initiative fédérale de développement économique dans le Nord de l’Ontario, l’honorable Andy Mitchell, que l’Initiative canadienne pour les collectivités rurales agricoles (ICCRA) affectera 45 000 dollars au projet The Future of Agriculture Study, dont le coût total est évalué à 99 000 dollars.

« The Future of Agriculture Study aura non seulement pour effet d’améliorer la vie rurale en Alberta, a affirmé Mme McLellan, mais elle pourra également aider les collectivités qui sont placées devant des défis semblables ailleurs au pays. Le secteur agricole est essentiel à notre mode de vie et en assurer la viabilité est crucial ».

Le comté de Strathcona établira des partenariats de travail avec des intervenants clés tels que la collectivité agricole, les représentants des trois paliers de gouvernement et des entreprises, et les résidants du comté lui-même, pour préparer l’étude. Les résultats seront rendus publics et pourront être utilisés par d’autres collectivités rurales ou urbaines.

L’objectif de l’ICCRA consiste à accroître la viabilité des collectivités rurales agricoles, en particulier celles qui sont touchées par des changements dans le secteur agricole. Le Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR II) y a affecté 9,3 millions de dollars sur trois ans.

Qu’il s’agisse de répondre aux besoins spécifiques des producteurs agricoles et des collectivités rurales, de les aider à s’adapter au changement, ou encore de créer de nouvelles occasions d’affaires par le truchement de l’innovation, tous ces éléments représentent la pierre angulaire du plan d’action national élaboré plus tôt cette année par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture.

Commentaires