Votre foin vaudra de l’or!

Producteurs de foin, préparez-vous à engranger gros! Les superficies en foin ont chuté de 4 % aux États-Unis, ce qui risque de provoquer une rareté sur le marché et de propulser à la hausse le prix de cet aliment.

Dans son rapport sur les superficies du 30 juin dernier, le USDA chiffre à 57,6 millions la superficie totale en foin aux États-Unis. C’est une baisse de 4 % par rapport à l’an dernier.

En raison des bons prix des céréales, de nombreux producteurs ont détruit leurs prairies pour y semer maïs, soya ou blé. D’après ce que rapporte Hay & Forage Grower, la production de foin atteindra un creux historique en Iowa, au Nebraska, au Minnesota, dans le Maine, en Pennsylvanie et au Wisconsin.

Dans le Corn Belt, les Grandes Plaines, le Pacific Northwest et les Rocheuses, les superficies en foin seront égales ou inférieures à celles de l’an passé.

Dans son rapport du 31 mars, le USDA avait établi à 59 millions les acréages en foin. Cela n’aurait représenté qu’une baisse d’un pourcent par rapport à 2010. Plusieurs analystes n’avaient pas cru ce chiffre, en raison du grand nombre de producteur qui ont déclaré au cours de l’hiver leur intention de détruire des prairies.

Ces superficies réduites vont nécessairement se traduire par une plus petite production de foin, donc une rareté qui va pousser les prix à la hausse.

L’économiste agricole Matt Diersen, de la South Dakota State University, calcule que la production de foin aux États-Unis pourrait chuter de 7 millions de tonnes entre 2010 et 2011. Au rendement moyen des dix dernières années, 2,43 tonnes à l’acre, la production nationale atteindrait 140 millions de tonnes, soit la plus faible récolte depuis 1988.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires