À l’ère des contrôleurs intelligents: le Edge de AP-Cumberland

Les bâtiments d’élevage sont maintenant dotés de véritables ordinateurs qui peuvent contrôler à peu près tout: ventilation, chauffage, éclairage, alimentation, abreuvement, alarmes et même les données d’élevage.

Dans une série de trois articles, découvrez les caractéristiques de trois contrôleurs intelligents testés par trois producteurs. Dans ce troisième article, apprenez ce que la famille Pelletier pense de son expérience avec le Edge de AP-Cumberland.

David, Daniel et Sylvain Pelletier ne se préoccupent pas du contrôleur Edge depuis qu’il a été programmé pour eux.

David, Daniel et Sylvain Pelletier ne se préoccupent pas du contrôleur Edge depuis qu’il a été programmé pour eux.

Pelletier et fils avec son père Daniel et son frère David, Sylvain Pelletier aime bien le tout nouveau panneau Edge de la com- pagnie AP-Cumberland qu’ils ont installé. Pour leur ferme laitière de Saint-Simon-de- Bagot, les Pelletier ont rénové l’ancienne étable de génisses pour y installer leurs 78 vaches en lactation et un robot double de marque Boumatic. Tout étant à refaire, il leur fallait un nouveau contrôleur.

Le boîtier est complètement différent des deux précédents systèmes (Genius et Maximus). «Le boîtier est conçu pour faciliter le service avec des relais qu’on peut enlever, explique le directeur régio- nal des ventes Sébastien Dion. Mais la grande nouveauté du système est qu’il est conçu pour ne jamais arrêter la ventilation, même si le contrôleur arrête.» En fait, il y a deux boîtiers : un panneau à relais qu’on peut ouvrir facilement et un deuxième avec écran. Comme l’explique Sébastien Dion, la grande force du Edge est qu’il est conçu pour durer. AP-Cumberland veut que le client soit satisfait au point de se tourner vers les autres marques de la compagnie. Un contrôleur peut contrôler jusqu’à 64 chambres et permet une vue d’ensemble du système. « Si le système principal fait défaut, chaque carte prend la relève », explique Sébastien Dion.

Les Pelletier utilisent très peu les capa- cités du Edge. Ils n’ont qu’une chambre et utilisent le contrôleur pour la ventilation, le contrôle des entrées d’air et les luminaires au DEL. Pourquoi avoir choisi un nouveau produit ? « Le prix était très bon, explique Sylvain Pelletier. L’écran est intéressant. Même s’il y a de la poussière, ça fonctionne pareil. » La surface de l’écran est différente des écrans de la compétition et permet le port de gants. Autre innovation appréciée

par les Pelletier, les sondes de température du Edge sont dotées de lumières pour les identifier facilement dans la chambre. Les Pelletier sont les premiers à en avoir fait l’installation dans une étable laitière. Il est surtout installé sur des fermes avicoles et un peu dans le porc.

AP-Cumberland est une compagnie américaine, mais la conception de ses contrôleurs est québécoise. En fait, les contrôleurs sont conçus par les gens de l’ancienne compagnie Thevco de Saint- Hubert qui a été rachetée par le groupe GSI Électronique, qui par la suite a été racheté par AP-Cumberland. La division de contrô- leurs de AP-Cumberland porte toujours le nom de GSI Électronique. AP-Cumberland est notamment connue pour sa division d’équipements agricoles AGCO.

À lire également:

À l’ère des contrôleurs intelligents: le Genius de Monitrol

À l’ère des contrôleurs intelligents: le Maximus

Une balance à poulet qui prédit le poids

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires