Ligne de temps

Diminution de 22% de la production de sirop d’érable

Le froid, la neige et le printemps tardif sont à blâmer pour la réduction affichée dans la production de sirop d’érable, indique la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. La récolte n’a toutefois pas été mauvaise partout puisque la Montérégie et le Centre-du-Québec ont connu une très bonne et même excellente saison. Dans ces deux régions, le printemps tardif a étiré la période de la coulée tandis qu’ailleurs le froid a empêché les entailles et a raccourci la saison, en raison de l’arrivée soudaine de la chaleur. La Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent ont d’ailleurs connu une saison difficile.

Articles connexes

En résumé, les ?13 700 acériculteurs du Québec ont récolté 118 millions de livres de sirop d’érable avec 46,8 millions d’entailles, soit une diminution de 22,4% par rapport au record de 152,2 millions de livres de 2017. La Fédération a qualifié la production de faible avec un chiffre moyen de 2,52 par entaille. La production a reculé de 34 millions malgré l’ajout de 2,5 millions d’entailles dans les dernières années. Il s’agit tout de même d’un chiffre reflétant la production moyenne depuis une dizaine d’années, soit entre 100 et 120 millions de livres. Sur dix ans, la production s’est située en deçà du 100 millions de livres en 2012,2010 et 2008.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires