Moins de blé au Canada en 2014

Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit une réduction de la production de blé de plus de 20% en 2014, ce qui se traduirait par 500 000 hectares en moins semés en blé. La production totaliserait pour sa part 29,7 millions de tonnes, par rapport au record de 37,53 millions de tonnes affiché en 2013.

Le gouvernement canadien fonde ses prévisions sur un recul de la production associé à une météo davantage dans la norme. Avec les surplus de 2013 qui plombent les prix de la céréale, les autorités estiment également que les producteurs seront moins tentés de semer en blé, ce qui pourrait représenter une superficie de 536 000 hectares. Les surplus à la fin de 2013 totalisaient 11,5 millions de tonnes, le niveau le plus élevé des 31 dernières années.

Le ministère a également revu à la baisse les montants que pourraient recevoir les producteurs pour leur récolte. Au lieu de 200 à 230$ la tonne, le gouvernement estime que ce prix s’élèverait maintenant plutôt à 180 à 210$ la tonne. En 2012, les producteurs avaient reçu en moyenne 285$ la tonne.

En ce qui concerne les autres cultures, la faiblesse des prix pour le maïs et l’orge devrait entrainer une diminution du nombre de champs semés pour ces derniers. Davantage d’avoine devrait par contre être semée, tout comme le canola, toujours en raison de la demande et des prix qui sont associés à la rareté.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires