Pensez à la DEP lors des épandages et des livraisons (suite)

En plus de l’épandage de lisier, les livraisons de fertilisants et d’herbicides constituent aussi un risque de propagation d’agents pathogènes, comme la DEP. La liste de mesures a été écrite par l’EQSP à l’intention des livreurs, mais il est pertinent pour les clients d’être au courant. Les voici :

Mesures de biosécurité préconisées lors de la livraison de fertilisants et herbicides à la ferme afin de prévenir la propagation du virus de la diarrhée épidémique porcine (DEP)

  • Avertir l’éleveur à l’avance d’une visite d’un représentant ou d’une livraison de produit. Éviter les visites non essentielles.
  • Respecter en tout temps les consignes de l’éleveur en matière de biosécurité.
  • Lors d’une visite, stationner le véhicule à distance raisonnable des porcheries, idéalement près de la voie publique. Éviter les sorties d’air des porcheries, de façon à minimiser les risques de contaminer les véhicules.
  • Éviter de circuler dans la cour de la porcherie et n’entrez pas dans les bâtiments.
  • Pour les livraisons de produits, voir à l’avance avec l’éleveur l’endroit le plus approprié pour éviter que le camion de livraison circule près des porcheries.
  • Les produits emballés livrés à la ferme ne devraient jamais être retournés aux fournisseurs à cause des risques potentiels de propagation des maladies.
  • Lors de prêts d’équipements (ex. boguey d’épandage) ou de service à forfait (ex. épandage d’engrais, d’herbicide ou de chaux), voir à la possibilité que les véhicules et équipements soient livrés directement au champ et non à la ferme. Utiliser le chemin emprunté par les véhicules transportant le lisier lorsqu’il y en a un (habituellement un chemin différent des autres activités).
  • Si les équipements circulent dans un champ suite à un épandage de lisier, ils devraient être lavés et désinfectés avant d’être prêtés à une autre ferme porcine. Il est de la responsabilité de l’éleveur d’aviser son fournisseur de l’utilisation de l’épandeur dans un champ où il y a eu application de fumier. Sinon, il ne semble pas nécessaire de laver et désinfecter systématiquement les véhicules qui ne circulent que dans des champs où il n’y a pas eu d’épandage de lisier ou n’ayant pas circulé dans une cour de ferme.
  • Lors des transferts d’équipements de ferme en ferme, il est de la responsabilité des éleveurs concernés de s’assurer que les équipements sont lavés et désinfectés avant d’entrer sur leur site de ferme.

Pour revenir à la première partie de cet article, cliquez ici.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires