Vaches écométhanes au Québec

Vous souvenez-vous des vaches françaises qui produisent moins de méthane parce qu’elles sont nourries notamment au lin ? LeBulletin.com en a parlé au début de l’automne. Et bien, il semble que le Québec aura aussi son troupeau de vaches «écométhanes».

Des chercheurs de l’Université Laval désirent recruter des producteurs laitiers pour la réalisation d’un projet sur le lien entre l’alimentation des vaches et les émissions de méthane. Concrètement, la recherche porte sur l’utilisation de la graine de lin extrudée dans les rations pour vaches laitières.

Le projet baptisé Vacco2 a déjà été réalisé en Europe et aux États-Unis. Il s’agit d’une première au Québec.

L’Université Laval recherche 30 éleveurs situés près de Québec, sur la côte de Beaupré, dans Portneuf ou dans Chaudières-Appalaches. Ils doivent posséder entre 40 et 70 vaches en lactation, majoritairement des Holstein, et faire régulièrement des contrôles laitiers avec Valacta.

L’ajout de lin extrudé entraîne une diminution des émissions de méthane (CH4) et une augmentation de la qualité nutritionnelle du lait. De plus, selon les chercheurs, ce menu contribue parfois à l’amélioration de la santé et de la fertilité des vaches tout en augmentant la production de lait.

Aucun frais mais une compensation

Participer à la recherche n’entraîne aucun frais pour l’éleveur. Les rations de lins seront payées par le projet. Si une baisse du taux de gras s’en suit, la Fédération des producteurs de lait du Québec a convenu de ne pas appliquer la politique de non-paiement des solides non-gras (SNG). De plus, les producteurs participants toucheront une compensation de 10$ par jour pendant toute la durée de la recherche qui s’échelonnera sur une période de huit à dix mois.

Le projet est réalisé en collaboration avec le transformateur Danone, Valacta et FCI (Filière conseil ingénierie) et avec le support de la Fédération des producteurs de lait du Québec.

Pour en savoir plus, consultez le site : http://www.compolait.fsaa.ulaval.ca/ et cliquez sur l’onglet «Projet Vacco2» ou communiquez avec Marie-Pierre Dallaire par téléphone au (418) 656-2131 p.7154 ou par courriel à [email protected].

LeBulletin.com a déjà publié une nouvelle sur un groupe d’éleveurs de France qui ont modifié l’alimentation de leurs troupeaux afin que ceux-ci émettent moins de méthane, un puissant gaz à effet de serre. Pour lire cette nouvelle, cliquez ici.

Commentaires