Veiller aux grains

On croirait que cette expression populaire proviendrait du monde agricole.
Publié dans Le Bulletin des agriculteurs de janvier 2011

On croirait que cette expression populaire proviendrait du monde agricole. Eh bien non, on la doit plutôt au domaine maritime. Cette expression est née au milieu du 19e siècle. Le «  grain » était alors utilisé pour désigner un vent violent, imprévisible, souvent de courte  durée et accompagné de précipitations. Enfin, un vent auquel il fallait se méfier. Il est  possible que le terme grain ait été utilisé pour désigner des grains de grêle. Ces vents  soudains nécessitaient toute la vigilance des marins qui se tenaient toujours en veille et  qui devaient user de toutes leurs habiletés pour réagir rapidement et efficacement.  Aujourd’hui, on mentionne que l’on « veille au grain » lorsque l’on surveille une situation  pour éviter les dérapages ou lorsqu’on redoute un événement qui pourrait nous causer du  tort.

Source : Wikipédia

à propos de l'auteur

Commentaires