Comment établir des cultures de couverture

Un projet a été mis en place par l’Association ontarienne Soil and Crop Improvement pour évaluer une option : celle de semer une culture de couverture au mois d’août ou septembre dans un champ de maïs. Pour la première année du projet, seul le seigle d’automne a été utilisé. « Sa disponibilité, sa survie à l’hiver ainsi que sa production de biomasse ont guidé le choix de cette espèce », explique Gilles Quesnel, responsable du projet au ministère de l’Agriculture de l’Ontario (MAARO).

Un site a été mis en place à l’automne 2014 pour évaluer la meilleure date de semis dans une zone de 2700-2900 UTM. Sur un deuxième site, on a fait varier la dose de semis entre 78-146 kg/ha (70-130  lb/acre). Sur chaque site, le seigle a été semé à la volée  dans le maïs en utilisant un pulvérisateur New Holland SP275f modifié. La première date de semis a été le 19 août et la deuxième le 27 septembre. Les deux champs ont été ensemencés en soya au printemps 2015 en semis direct. Le rendement du soya sera compilé à l’automne 2015 dans chacune des parcelles aux fins de comparaison.

Voici quelques constats jusqu’à maintenant concernant l’implantation du seigle. Au moment de semer le seigle le 19 août, le couvert végétal du maïs était au maximum. Or, 90 % des semences de seigle ont atteint le sol. Une pluie quelques jours après le semis a favorisé une bonne germination. Malheureusement, la croissance racinaire a été limitée et environ 50 % des plants germés ont survécu. Les plantes sont restées au stade 2 feuilles jusqu’à la récolte du maïs. Par la suite, elles ont repris leur croissance. Pour le semis du 27 septembre, la germination a été très faible. Des conditions sèches qui ont suivi le semis ont contribué à cette situation. Il est intéressant de noter qu’entre Noël 2014 et le Jour de l’an 2015, des températures plus élevées que la normale ont déclenché la germination du semis tardif. Les relevés au printemps pourront confirmer si cette germination tardive se traduit par une meilleure population finale.

Le projet se poursuit en 2015 et l’ajout de sites permettra de comparer d’autres espèces de couvert végétal ou d’autres dates de semis. À suivre…

Source : OSCIA Crop Advances 2014

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires