La récolte de 2017 pourrait battre un record de rendement par boisseau

Le département américain de l’Agriculture (USDA) a causé la surprise avec l’annonce de ses dernières estimations concernant la présente récolte aux États-Unis. Alors que le marché attendait des nouvelles à propos du soya, c’est du côté du maïs que les changements les plus marquants ont eu lieu. Le USDA prévoit maintenant une production de 14 578 milliards de boisseaux de maïs, grâce à un nouveau record au niveau du rendement de 175,4 boisseaux par acre. Le record précédent a été enregistré l’an dernier à 174,6 boisseaux par acre. Les deux plus importants États producteurs de maïs, l’Iowa et l’Illinois, ont vu leur rendement moyen haussé de 6 boisseaux comparativement à octobre. Les États de Washington et de l’Idaho affichent quant à eux respectivement un rendement de  230 et 210 boisseaux à l’acre.

Cette nouvelle prévision dépasse largement celle faite un mois plus tôt. Le département prévoyait plutôt 14 250 milliards de boisseaux sur un rendement moyen de 171,8 boisseaux par acre. Les analystes tablaient pour leur part sur une production se situant entre 14 250 et 14 459 milliards de boisseaux, accompagné d’un rendement de 171,7 à 174 boisseaux par acre.

La production de soya a pour sa part été revue à la baisse, mais moins qu’anticipé par les marchés. Elle devrait se situer à 4425 milliards de boisseaux contre 4431 milliards de boisseaux selon les prévisions d’octobre. Le rendement moyen par acre est resté inchangé à 49,5 boisseaux. L’Illinois affiche le rendement le plus élevé à 57 boisseaux par acre, suivi de l’Iowa et du Montana à chacun 56 boisseaux. Les meilleurs rendements ont d’ailleurs été enregistrés dans le Midwest.

Les stocks de fin de saison ont été évalués à 2487 milliards de boisseaux pour le maïs, soit 147 millions de boisseaux de plus qu’en octobre. Les exportations et l’utilisation à des fins alimentaires ont été rehaussées à 75 millions de boisseaux.

Les réserves de soya se situeraient quant à elles à 425 millions de boisseaux, un recul de 5 millions par rapport à octobre, une révision liée à la production moins élevée que prévu.

Les stocks de blé ont été réduits de 25 millions de boisseaux à 935 millions. Les prévisions vers l’exportation ont été relevées de 25 millions de boisseaux à un milliard en raison de la vente de blé dur d’hiver à l’Irak.

à propos de l'auteur

Commentaires