Le maïs reviendrait en force aux États-Unis

Le soya cède la pas après avoir dominé en 2018

Le maïs renouerait avec la tendance historique en dominant les superficies ensemencées aux États-Unis. C’est ce qu’a annoncé le département américain de l’Agriculture (USDA) lors d’une conférence portant sur les perspectives agricoles.

Contrairement aux prévisions qui seront dévoilées plus tard en saison, ces prévisions ont été établies à partir de modèles statistiques plutôt que de sondages auprès des producteurs.

Les superficies en maïs s’élèveraient donc à 92 millions d’acres contre 89,1 millions en 2018. Les analystes tablaient sur 91,7 millions d’acres. Le prix moyen pour l’année a été fixé à 3,65 $US, ce qui est inférieur aux estimations précédentes de novembre, soit de 3,90 $US.

Articles connexes

Les superficies de soya reculeraient à 85 millions d’acres, loin derrière les 89,2 millions d’acres plantés en 2018. Le chiffre est inférieur aux prévisions de l’industrie qui était de 86,1 millions d’acres. Le prix moyen du USDA pour le soya est de 8,80 $US pour 2019, soit davantage que les prévisions de novembre à 8,70 $US.

L’économiste principal du USDA a indiqué que le ratio stock/utilisation du soya se situait à 23%, par rapport à la norme de 10%. Robert Johansson prévoit que le ratio stocks / utilisation de soya ne reviendra pas à 10% d’ici la saison 2022-2023, ce qui signifie que les prix du soya aux États-Unis pourraient être sous pression encore longtemps. «Les prix vont se redresser… Mais pour le moment, nous prévoyons que les prix prendront au moins trois ans pour revenir au niveau de l’an dernier », a déclaré Johansson.

Les semis de blé seraient également inférieurs en 2019 à ce qu’ils étaient l’an dernier, soit 47 millions d’acres contre 47,8 millions en 2018. Les semis pour le printemps seraient stables par rapport à l’année passée. Les chiffres du USDA sont en ligne avec les estimations de l’industrie de 47,2 millions d’acres. Le prix pour le boisseau de blé se situeraient quant à eux à 5,20 $US en 2019, un prix stable en comparaison aux estimations de novembre.

La prochaine estimation basée sur une enquête auprès des producteurs sera dévoilée le 29 mars.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires