Le tabouret des champs comme culture de couverture?

L’Université de l’État du Minnesota a mis en place un projet de cinq ans pour étudier le tabouret des champs

Connu principalement comme une mauvaise herbe, le tabouret des champs (Thlaspi arvense)  pourrait devenir une culture de couverture qui produirait une récolte la saison suivante.  L’Université de l’État du Minnesota a mis en place un projet de cinq ans (2017-2022) pour développer des nouvelles variétés, optimiser le semis et la récolte et améliorer la performance de cette espèce dans un système de culture à relais ou de double culture.

Les améliorations génétiques visent à réduire les pertes par égrenage au champ, augmenter le contenu en huile (entre 30% et 38 % actuellement), réduire le contenu en glucosinolate et augmenter la grosseur des grains. Les rendements obtenus oscillent autour de 2250 kg/ha.  Plusieurs nouvelles lignées sont à l’étude présentement. L’huile extraite des grains n’est pas comestible, mais elle est une source intéressante pour les biocarburants et les biopolymères.

Des essais de régie sont également en cours pour identifier la meilleure date et méthode de semis. Semé à l’automne, le tabouret des champs est récolté entre la mi-juin et la fin juin. Par la suite, le soya peut être semé. Ainsi, deux récoltes sont réalisées dans le même champ, c’est la double culture. Pour la culture à relais, le soya est semé au printemps entre les rangs de tabouret des champs.

De plus, l’ajout de cette espèce dans la rotation assure une couverture du sol toute l’année réduisant ainsi les risques d’érosion et de lessivage des nutriments. La floraison tôt au printemps fournit une nourriture pour les pollinisateurs (abeilles et autres insectes).

Source :  Extension, Université du Minnesota

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires