Marché des grains: Bon bilan pour septembre

La dernière semaine de septembre a donné d’autres chiffres à se mettre sous la dent, ce qui a permis au maïs de grimper légèrement tandis que le soya et le blé ont reculé. Les marchés ont en effet réagi aux informations quant aux stocks présents aux États-Unis. Si les données étaient plutôt bonnes dans l’ensemble, elles n’ont pas été suffisantes pour donner du tonus par rapport à d’autres données quant aux récoltes ailleurs dans le monde.

Vendredi, le département de l’Agriculture (USDA) a indiqué que les stocks de soya avaient diminué à 301 millions de boisseaux au 1er septembre contre des prévisions de 345 millions, ce qui est tout de même 53% de plus qu’à pareille date l’an dernier. Les ventes se poursuivent avec un total de 3,10 millions de tonnes pour la semaine terminée au 21 septembre, ce qui représente un record en comparaison avec les années passées. La fève n’a par contre pas pu contrer le sentiment à Chicago à la suite de récoltes considérées de bonnes à très bonnes à 60%, surtout que ce chiffre a été suivi de nouvelles encourageantes pour le soya au Brésil où la pluie est enfin survenue pour le début des semis.

Le maïs a bien réagi pour sa part à des stocks légèrement plus faibles qu’anticipés à 2 295 milliards de boisseaux. Ces données sont tout de même les plus élevées depuis 1988. Les récoltes accusent un léger retard aux États-Unis avec 11% des superficies récoltées au 24 septembre contre 17% pour la moyenne de cinq ans.

Le blé a dû faire face a de nombreuses nouvelles négatives, dont une réserve de blé plus abondantes que prévue aux États-Unis. Elles se situaient à 2 250 milliards de boisseaux alors que les estimations étaient de 2 203 milliards. La Russie a annoncé également une récolte record de 30 millions de tonnes de blé. Le coup de grâce est venu avec les chiffres sur la récolte de 2017 estimée à 1 741 milliards de boisseaux, ce qui est plus que la prévision de 1 718 milliards de boisseaux et que tous les chiffres précédents, ce qui a mis un doute sur la réelle réduction de superficies produites en blé aux États-Unis.

Le boisseau de maïs pour décembre a clôturé vendredi à 3,5525 $US contre 3,5350 $US vendredi dernier à la clôture pour une hausse de 0,50%.

Le boisseau de blé pour décembre a terminé sur un recul de 0,3% à 4,4825 $US contre 4,4950 $US à la clôture vendredi dernier.

Le boisseau de soya pour novembre a fini la semaine avec une perte de 1,6% à 9,6825 $US contre 9,8425 $US à la fermeture il y a une semaine.

Pour le mois, le maïs de décembre a reculé de 0,7% après un plongeon de 7% en août. Le soya de novembre a grimpé de 2,4% alors qu’il avait perdu 6% en août. Le blé a gagné 3,2% après deux mois de pertes.

 

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Articles récents de Céline Normandin

Commentaires