Marché des grains: Chute du blé

La semaine a été difficile pour toutes les céréales, avec des pertes autant pour le soya que le maïs. C’est cependant le blé qui a encaissé les plus importantes. Toutes les séances de la semaine se sont soldées par des pertes pour le blé, pour cumuler en la semaine la plus négative en quatre mois avec un recul de plus de 4%.

La semaine avait déjà mal débutée avec le renforcement du dollar américain, grâce à la nouvelle loi fiscale voté par le Congrès américain qui allège le fardeau fiscal. L’annonce par la suite d’une production plus importante que prévu de blé canadien a renforcé le sentiment d’une surabondance de la céréale sur le marché et de la difficulté qu’auront les producteurs américains à en vendre, surtout si leur devise est plus chère que les autres.

Le soya a encaissé son premier revers hebdomadaire après quatre semaines de gains consécutifs. La fève a d’ailleurs grimpé à son niveau le plus haut depuis juillet avant de redescendre. Les ventes vers la Chine sont demeurées vigoureuses mais la météo s’est améliorée en Amérique du Sud. Après avoir causé des craintes, la menace de sécheresse s’est apaisée grâce à des averses sur les cultures. Les prévisions sont d’ailleurs encourageantes pour les prochaines semaines, surtout en Argentine.

Le maïs a décliné à la suite de ventes en baisse à l’étranger avec un recul de 22% par rapport à la moyenne des quatre dernières semaines. La devise brésilienne a également perdu de sa valeur, ce qui a rendu les denrées du pays plus attrayantes par rapport à celles des États-Unis.

Le boisseau de blé pour mars a terminé avec une perte de 4,7% à 4,1900 $US contre 4,3850 $US  vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour mars a perdu 1,7% à 3,5275 $US par rapport à 3,5875 $US  une semaine plus tôt.

Le boisseau de soya pour janvier a fini à 9,8975 $US comparativement à 9,9425 $US, un recul de 0,5% pour la semaine.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires