Ligne de temps

Marché des grains: Toujours plus haut pour le soya

Le soya a profité des spéculations sur les récoltes argentines pour garder son élan et terminer la semaine avec un gain. La fève a atteint son niveau le plus élevé depuis mars 2017, même si les exportations ont été décevantes pour la dernière période. Le blé et le maïs ont terminé pour leur part avec des pertes hebdomadaires.

L’Argentine demeure au cœur de la bonne tenue du soya puisque la présente récolte est toujours sous haute surveillance en raison du temps sec en vigueur. La pluie annoncée n’a pas été suffisante pour remettre en question le bien fondé des inquiétudes sur le rendement des cultures. Déjà révisée à la baisse une première fois, il est question que les autorités argentines abaissent de nouveau le niveau de production à 46 ou 47 millions de tonnes contre les 54 millions avancés par le USDA. La poussée des prix a toutefois été limitée par des prix décevants, livrés vendredi, quant aux exportations de soya et de tourteaux. La Chine, qui est un important importateur, a ralenti ses achats de soya aux États-Unis dans les dernières semaines.

Le maïs a reculé à la suite de ventes en baisse à l’étranger, après avoir enregistré des chiffres impressionnants depuis le début de l’année. La céréale a tout de même atteint durant la semaine son cours le plus élevé depuis l’été dernier.

Le blé a également perdu des plumes. Cette fois-ci, les tensions sur la céréale ont été allégées par les conditions météo qui se sont améliorées dans les zones productrices de blé d’hiver, bien qu’elles demeurent encore très sèches. Le département américain de l’agriculture a aussi livré ses premières prévisions de semis pour la saison 2018 avec une légère hausse des superficies de blé à 46,5 millions d’acres contre 46 millions d’acres en 2017, ce qui était la plus faible superficie en une centaine d’années aux États-Unis.

Pour les contrats les plus actifs, le boisseau de soya pour mai a gagné 1,5% à 10,4750 $US  contre 10,3250 $US  vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour mai a terminé la semaine quasi-inchangé par rapport la semaine dernière à 3,7450 $US contre 3,7500 $US.

Le boisseau de blé pour mai a perdu 1,5% à 4,6425 $US  contre 4,7150 $US  la semaine dernière.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires