Marché des grains: Le soya remonte

Une pause dans les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis a permis au soya d’engranger des gains importants, lui permettant de repasser la barre des 10$US au terme de la semaine. De bons résultats au niveau des ventes ont soutenu pour leur part les autres céréales à Chicago. Le maïs s’est même permis d’obtenir en séance mercredi son meilleur résultat depuis deux ans.

La Chine et les États-Unis se sont entendus pour un compromis vendredi de la semaine précédente, ce qui a ravivé l’optimisme sur les marchés. Le département américain de l’Agriculture  a également fait part d’une vente de 312 000 tonnes de soya à la Chine alors que l’inquiétude planait sur les intentions d’achat du pays qui est devenu le plus important acheteur depuis les dernières années.

Les ventes de blé ont de leur côté dépassé les attentes avec 452 238 tonnes vendues. La sécheresse qui sévit dans plusieurs pays importants comme l’Australie et la Russie ont aussi permis au blé de se bonifier durant la semaine.

Le maïs semble pour sa part surfer sur une certaines inquiétude quant au semis, bien que le retard ai été rattrapé dans l’ensemble des États-Unis. Plusieurs analystes et firmes de courtages spéculent sur la réduction des stocks mondiaux qui se situent à leurs niveaux le plus bas depuis 2012. Une mauvaise récolte pourrait accentuer la situation, ce qui donne une certaine fermeté au maïs.

Le boisseau de soya pour juillet a clôturé à 10,4150 $US grâce à un gain de 4,3%. Il avait terminé la semaine dernière à 9,9850 $US.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif actuellement, a terminé vendredi à 4,0600 dollars, contre 4,0250 dollars il y a une semaine à la clôture (+0,87%).

Le boisseau de blé pour juillet a grimpé de 4,8% à 5,4300 $US contre 5,1825 $US vendredi dernier.

Les marchés seront fermés lundi aux États-Unis pour le Memorial Day .

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires