Marché des grains: Repli généralisé

Les trois principales céréales ont accusé des pertes à Chicago pour la semaine qui a été écourtée en raison du Memorial Day. Le blé et le maïs ont reculé en raison des conditions qui s’améliorent dans le premier cas tandis que le début de saison canon est en cause dans le second cas. Le soya tente pour sa part de trouver une ligne directrice dans un contexte difficile. Les analystes ont comparé les relations entre les Chine et les États-Unis comme étant plus difficiles à prévoir que la météo…

Même si le blé a reculé, il a enregistré mardi son niveau le plus élevé en dix mois sur les marchés. La récolte a débuté dans les États du sud où le rendement semble meilleur qu’espéré avec la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois. La condition du blé d’hiver considéré de bon à excellent a d’ailleurs été relevée de deux points à 38% par le département américain d’Agriculture (USDA).

Le maïs a aussi profité de conditions favorables pour les semis après un début difficile. Le maïs américain considéré de “bon” à “excellent” a grimpé à 79% pour la semaine achevée le 27 mai, du jamais-vu depuis onze ans, rapporte AFP. Si la sécheresse s’intensifie dans certains endroits, elle épargne les principaux producteurs de maïs qui bénéficient de bonnes conditions dans les champs avec du temps et des averses en perspective pour débuter juin. Les fonds qui détenaient des positions dans le maïs ont profité des bons prix pour vendre, selon Reuters.

Les semis de soya ont aussi avancé pour se situer à 77% contre la moyenne sur cinq ans de 62%. Avec les administrations chinoises et américaines qui soufflent le froid et le chaud dans le dossier des échanges commerciaux, le soya a de la difficulté à trouver pied. La situation n’est guère meilleure sur le front des autres partenaires commerciaux, que ce soit l’Union européenne ou l’ALENA, avec des menaces de représailles sur divers produits en réaction aux droits imposés sur l’acier et l’aluminium importés par les États-Unis.

Le boisseau de blé pour juillet a perdu 3,6% à 5,2325 $US contre 5,4300 $US  au terme des séances vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour juillet a aussi terminé en baisse de 3,6% à 3,9150 $US, contre 4,0600 $US la semaine dernière.

Le boisseau de soya pour juillet a glissé de 2% à 10,2125 $US, contre 10,4150 $US il y a une semaine.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires