Ligne de temps

Marché des grains: Le soya en position de faiblesse

Devant les tensions commerciales qui demeurent vives, les principaux grains ont de nouveau enregistré des pertes et ce, pour une 4e semaine consécutive. La glissade des prix se fait également dans un contexte où la production américaine pourrait être abondante cette année au vu des bonnes conditions météo et de l’excellente condition des cultures.

La semaine précédente s’était terminé sur la menace d’imposition de tarifs douaniers américains sur certains biens chinois. La semaine suivante a offert peu de répit avec une surenchère de la part des gouvernements chinois et américain. D’autres tarifs pourraient même être ajoutés sur des partenaires comme l’Allemagne et aucun signe de détente n’est perceptible. Le soya subit les contrecoups de ces désaccords en reculant à son niveau le plus bas depuis mars 2016. Il a même frôlé un creux pour les dix dernières années. Les pertes pour les quatre dernières semaines s’élèvent à 11,4%. Le soya américain est la denrée agricole la plus vendue en Chine avec des échanges évalués à 12,4 milliards de dollars américain.

Le blé et le maïs ont également été affectés bien que les échanges avec la Chine soient moins importants. Les conditions dans les champs jouent pour le moment le rôle de frein sur le marché puisque les conditions sont quasi idéales après un début difficile. Les cultures de maïs sont considérées 78% en bonne ou excellentes conditions contre 73% pour le soya. Le blé de printemps affiche aussi une note de 78%. Le blé d’hiver s’avère un peu mieux où les récoltes se déroulent à 39%, ce qui est toutefois nettement moins bien qu’en 2017.

Certains analystes se demandent si les contrats à terme ne sont pas survendus. Ils commencent aussi à regarder les conditions météo et leurs impacts, ici et ailleurs. Après le temps sec, ce sont maintenant le nombre important de précipitations qui commencent à inquiéter dans le Midwest. En Europe, les cultures de blé pourraient souffrir de la sécheresse qui sévit dans certaines régions, tout comme en Russie.

Les prochaines prévisions du département américain d’Agriculture seront d’ailleurs à surveiller cette semaine.

Le boisseau de soya de juillet a remonté vendredi pour limiter les pertes à 1,2% pour terminer à 8,9450 $US contre 9,0550 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour juillet a fini à 3,5725 $US par rapport à 3,6125 $US vendredi dernier pour une perte de 1,1%.

Le boisseau de blé pour juillet a terminé avec un recul de 1,7% à 4,9125 $US comparativement à 4,9950 $US la semaine précédente.

Commentaires