Marché des grains: En attendant les chiffres du USDA

Les gains et les pertes ont été limités durant la dernière semaine

Les principaux grains ont peu bougé dans la dernière semaine, enregistrant des gains dans le cas du blé alors que le soya et le maïs ont décliné.

L’optimisme a repris quant aux négociations entre la Chine et les États-Unis pour régler les différents commerciaux entre les deux pays. Le président américain a affirmé que les discussions allaient bon train, tout en restant ferme sur l’échéancier du 1er mars.

Reste à savoir si les bonnes intentions de la Chine se sont transformées en ventes depuis la reprise des discussions en décembre dernier, ce qui reste difficile à affirmer en l’absence de données à la suite de la paralysie du gouvernement américain. C’est pourquoi le prochain rapport sur l’offre et la demande (WASDE) prévu le 8 févier est fortement attendu. Il pourra confirmer si le soya a repris le cours des marchés extérieurs et à quelle hauteur se situent les réserves. Certains s’attendent aussi à une révision à la baisse des dernières récoltes pour refléter les conditions difficiles de l’automne dernier.

Les courtiers gardent également un œil sur les récoltes en Amérique du Sud où de la pluie est prévue au Brésil alors que les conditions demeurent humides en Argentine. La récolte de soya au Brésil avait été réduite à la baisse en début d’année en raison des conditions sèches, tout en demeurant très abondantes.

Le froid a de son côté fait craindre pour le blé d’automne aux États-Unis mais les dommages semblent minimes pour le moment. La sécheresse a aussi cédé du terrain dans plusieurs régions des États-Unis, selon le US Drought Monitor, une première en plusieurs mois dans le sud-ouest du pays. La difficulté du blé américain à attirer l’attention par rapport au blé russe préoccupe cependant davantage les courtiers pour le moment.

Les autorités météorologiques des États-Unis ont confirmé cette semaine qu’un faible El Niño devrait être en place pour le printemps, des prévisions se situant à 65%. Les impacts sur la météo sont toutefois considérés minimes en raison de la faiblesse prévue du phénomène.

Le boisseau de soya pour mars a clôturé en baisse de 0,8% à 9,1775 US$ contre 9,2525 US$ vendredi dernier.

Le boisseau de maïs pour mars a terminé la semaine à 3,7825 US$ par rapport à 3,8025 US$ la semaine dernière, soit un recul de 0,5%.

Le boisseau de blé pour mars a fini en hausse de 0,8% à 5,2425 US$ comparativement à 5,2000 US$ une semaine plus tôt.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires